Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Italie/Distribution: Esselunga étudie des options, dont une IPO

Publié le

MILAN (Reuters) - Esselunga, numéro quatre des supermarchés en Italie, a fait appel aux services du cabinet de conseil basé à Londres Zaoui & Co pour passer en revue plusieurs options, dont une possible introduction en Bourse, ont dit jeudi deux sources proches du dossier.

Italie/Distribution: Esselunga étudie des options, dont une IPO
Esselunga, numéro quatre des supermarchés en Italie, a fait appel aux services du cabinet de conseil basé à Londres Zaoui & Co pour passer en revue plusieurs options, dont une possible introduction en Bourse. /Photo d'archives/REUTERS/Flavio Lo Scalzo
© Flavio Lo Scalzo

Ces dernières ont confirmé un article du quotidien Il Messaggero, qui a rapport& que Zaoui allait bientôt contacter des banques telles qu'Intesa Sanpaolo, UniCredit, Credit Suisse, Mediobanca ou encore Goldman Sachs au sujet des projets d'Esselunga.

L'enseigne pourrait faire son entrée sur le marché boursier dès l'année prochaine, a poursuivi le journal, précisant qu'elle serait valorisée à plus de sept milliards d'euros.

Reuters n'a pas réussi à contacter ni Esselunga ni Zaoui dans l'immédiat.

Esselunga, le plus rentable des distributeurs du pays, avait été fondé en 1957 par l'entrepreneur Bernardo Caprotti, mort il y a un peu plus de deux ans.

L'enseigne est détenue à 70% par Giuliana Albera, seconde épouse du milliardaire, et leur fille Marina.

Le solde du capital de l'entreprise est entre les mains des deux enfants nés du premier mariage de Bernardo Caprotti, Giuseppe et Violetta, engagés dans une procédure judiciaire contre le reste de la famille au sujet des biens de leur père.

En juin 2017, les deux parties de la famille ont cependant trouvé un accord portant sur la fusion entre Esselunga et Villata Partecipazioni, l'entité qui détient les actifs immobiliers de la chaîne de supermarchés.

En 2017, cette dernière a enregistré un chiffre d'affaires de 7,75 milliards d'euros, un bénéfice brut ajusté de 648 millions d'euros. L'endettement net d'Esselunga était de 848 millions à la fin de l'année dernière.

(Claudia Cristoferi et Elisa Anzolin, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle