Italie: Credit Agricole s'assure une majorité en faveur de son offre sur Creval

par Andrea Mandala et Valentina Za
Partager
Italie: Credit Agricole s'assure une majorité en faveur de son offre sur Creval
La branche italienne du Crédit Agricole s'est assuré le soutien d'une majorité d'actionnaires de Creval à son offre sur la banque italienne, sa proposition d'offrir le prix maximal par action quel que soit son niveau de détention de capital à terme ayant convaincu des investisseurs jusqu'ici réfractaires. /Photo d'archives/REUTERS/Regis Duvignau

MILAN (Reuters) - La branche italienne du Crédit Agricole s'est assuré le soutien d'une majorité d'actionnaires de Creval à son offre sur la banque italienne, sa proposition d'offrir le prix maximal par action quel que soit son niveau de détention de capital à terme ayant convaincu des investisseurs jusqu'ici réfractaires.

La semaine dernière, Crédit Agricole Italia (CAI) a amélioré son offre sur Creval, en portant son prix à 12,20 euros contre 10,5 euros proposés en novembre dernier. CAI avait précisé que le prix pourrait être porté à 12,50 euros s'il détenait plus de 90% de Creval à l'issue de l'offre qui devait se terminer ce mercredi.

Malgré ce relèvement, le conseil d'administration de Creval a de nouveau rejeté cette offre améliorée lundi et le taux de souscription à l'offre de CAI ne s'établissait mardi qu'à 22,6% des titres ciblés.

La banque française a donc annoncé mardi soir qu'elle abandonnait la condition concernant son seuil de détention à l'issue de l'opération et offrirait simplement 12,50 euros par action.

Crédit Agricole Italia a précisé que des actionnaires détenant une part cumulée de 27,2% de Creval avaient accepté cette offre ou confirmé qu'ils le feraient.

En ajoutant les 22,6% de Creval déjà souscrits à la date de mardi et les 2,5% que CAI avait achetés sur le marché par blocs d'actions, la branche italienne du Crédit agricole contrôle potentiellement la majorité du capital de Creval.

L'offre de rachat, qui devait se clôturer ce mercredi, a été étendue jusqu'à vendredi.

(Version française Myriam Rivet, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Assurance Qualité Matériaux et Procédés Spéciaux

Safran - 19/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS