Isotip-Joncoux investit près de 2 millions d'euros à Charleville-Mézières et Rennes

Filiale du groupe Joncoux, spécialisé dans la fabrication de conduits d'évacuation de fumée, Isotip-Joncoux va investir près de 2 millions d'euros dans ses usines de Charleville-Mézières (Ardennes) et Rennes (Ille-et-Vilaine).

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Isotip-Joncoux investit près de 2 millions d'euros à Charleville-Mézières et Rennes

Spécialisé dans la fabrication de conduits d'évacuation de fumée en inox rigides et flexibles, la société Istotip-Joncoux est en train de concrétiser un investissement de 1,6 million d'euros sur ses sites ardennais et bretons. Isotip-Joncoux réalise un chiffre d'affaires de 35 millions d'euros et emploie 180 salariés sur quatre unités de production implantés à Charleville-Mézières (Ardennes), Rennes (Ille-et-Vilaine), Coulaines (Sarthe) et Aubin (Aveyron).

La filiale du groupe Joncoux (500 salariés, 85 millions de chiffre d'affaires) va augmenter les capacités de production de l'usine de Charleville-Mézières (80 salariés) et notamment de deux gammes de produits : Apollo (chaudières à condensation) et "3 CEP" (conduits collectifs étanches). Pour cela, Isotip-Joncoux procède à l'installation d'une ligne automatique de soudage laser mais aussi à l'aménagement d'installations complémentaires : machines à expanser, molleteuses et différents types de soudeuses.

"Cet investissement de 1,4 million d'euros est réalisé dans un contexte difficile. Notre activité a été en retrait en 2014. Le marché du bâtiment est en plein marasme depuis trois ans et s'annonce inquiétant en 2015 et sans doute en 2016. La réglementation amenant à une meilleure isolation et le réchauffement climatique diminuent les achats d'installations de chauffage. Et pour assurer l'avenir à long terme, on doit être prêt à être performant industriellement et capable de lancer des produits nouveaux de manière à assurer le meilleur service à notre clientèle", souligne Pierre Grabette, directeur général d'Isotip-Joncoux et d'Eurotip à Waterloo (Belgique).

L'entreprise rennaise (60 salariés) bénéficiera elle aussi d'un coup de pouce de 250 000 euros, permettant l'intégration dans son enceinte d'un robot automatique de soudage de coudes. Elle fournit les maisons individuelles et les bâtiments publics et industriels en cheminées d'un diamètre allant de 60 millimètres à 1 mètre de diamètre.

Pascal Remy

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS