Quotidien des Usines

Isigny-Sainte-Mère enlève l'« AOC» de son camembert

Publié le

Réputée dans le monde entier pour ses produits haut de gamme, beurres, crèmes et fromages d'appellation contrôlée Isigny-Sainte-Mère, la coopérative laitière (550 salariés, 165 millions d'euros de chiffre d'affaires) retirera les mentions « AOC et au lait cru » de son camembert dès le 1er avril prochain. Motif : la coopérative était soupçonnée de fraudes dans ses procédés de fabrication. Elle souhaite utiliser du lait microfiltré pour garantir la sécurité sanitaire de ses produits, ce qui lui ferme les portes de l'AOC. Le 13 février dernier, l'Institut national des appellations d'origine (Inao) a nommé une commission d'enquête afin de rendre une décision sur l'attribution du label.

« Le lait microfiltré ne change rien aux qualités organoleptiques de nos produits », martèle Claude Granjon, le directeur général adjoint d'Isigny-Sainte-Mère. « Nous nous réinscrirons dans l'AOC quand l'Institut national des appellations d'origine donnera le feu vert à notre procédé. Quand le cahier des charges de l'appellation n'obligera plus à n'utiliser que du lait cru » poursuit-il.

L'exemple de la marque haut de gamme est suivi par le groupe Lactalis qui a pris, conjointement, la même décision. Ces deux entreprises représentent à elles seules 90 % de la production du camembert AOC au lait cru.

De notre correspondant en Normandie, Patrick Bottois

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte