Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Isagri lance Promize, une start-up pour innover autrement

Franck Stassi ,

Publié le

Pour adresser de nouveaux marchés et multiplier les partenariats, le groupe Isagri, spécialisé dans l’informatique agricole depuis 1983, lance une entité autonome dédiée à l'open innovation.

Isagri lance Promize, une start-up pour innover autrement

Le "Microsoft de l’agriculture" veut défricher de nouveaux terrains digitaux. Isagri (1600 personnes, 160 millions d’euros de chiffre d’affaires), leader européen du numérique agricole notamment connu pour ses logiciels de gestion des exploitations, a lancé le 31 janvier Promize, une entité dédiée à l'open innovation.

"Nous sommes très innovants sur nos gammes et nos marchés actuels, et nous souhaitions aller plus vite sur d’autres segments. C’est plus efficace avec une équipe en propre, d’une dizaine de personnes, en mode start-up, avec des profils mélangeant des ingénieurs, des gens qui sont issus du monde agricole, et des profils plutôt techs tels que des développeurs, explique Alexandre Diaz, responsable innovation d’Isagri et directeur général de Promize. Nous souhaitions innover jusqu’aux business models, en commercialisant directement nos produits et en ne restant pas à l’idée de proofs of concepts."

Des partenariats avec des acteurs de la tech

Basée dans des locaux dédiés sur le campus d’Isagri, situé à Beauvais (Oise), l’équipe de Promize a entamé plusieurs partenariats. Avec le fabricant de boîtiers connectés Karnott, les agriculteurs pourront bénéficier d’une remontée automatique des données dans leurs logiciels – conçus par Isagri - de gestion parcellaire et de facturation. La start-up Biosco, qui modélise les flux agricoles, va rendre interopérables ses algorithmes avec les logiciels équipant les coopératives agricoles. L’assureur Groupama et Promize souhaitent quant à eux déclencher automatiquement, à terme, les systèmes anti-gel dans les champs et élaborer de nouvelles polices d’assurance indicielle. Orange Business Services, la division B2B d’Orange, apportera ses compétences en matière d’internet des objets, tandis que Microsoft travaillera avec Promize sur les usages agricoles des casques à réalité virtuelle et de l’intelligence artificielle.

"Nous sommes à l’interface entre le groupe et l’extérieur. Nous pouvons répondre à des demandes du groupe et faire appel à ses experts pour identifier des solutions, seuls ou avec des partenaires. Dans l’autre sens, nous serons plus agiles, avec d’autres timings, pour de nouveaux clients, qui pourront nous contacter directement et qui seront facturés par Promize", précise Alexandre Diaz. L’entité, qui ne communique pas encore ses objectifs financiers, espère mettre sur le marché de trois à cinq produits par an.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus