Isabelle Valentin Bianco, éloge de la mixité

Isabelle Valentin Bianco 49 ans, directrice qualité de l’ingénierie de Faurecia Interior Systems
 

Partager

Crédits : Guittet Pascal
Dans l’industrie automobile mondialisée, Isabelle Valentin Bianco possède une qualité recherchée : faire collaborer en douceur des ingénieurs français, chinois ou indiens. "Ce qui me motive, c’est de rassembler des gens d’horizons différents. À l’étranger, je n’ai pas de filtres. Il faut faire l’effort de comprendre", assure l’ingénieur, titulaire d’une thèse en mécanique des solides.
Entrée en 1994 chez l’équipementier Autoliv, elle fait travailler en réseau les équipes européennes de l’ingénierie textile, où se côtoient, sans vraiment se mélanger, ingénieurs anglais, suédois et polonais. Quand le groupe ouvre sa première usine textile en Chine, c’est elle qu’on envoie. En 2012, Faurecia la débauche pour développer à l’export sa petite division acoustique.
Isabelle Valentin Bianco tisse des réseaux entre l’équipe isolée dans les Ardennes et les centres R & D du groupe en Inde et en Chine. Avec succès. D’ici à 2018, un tiers des ventes devrait se faire hors d’Europe. "On a réussi avec très peu de moyens. Plus c’est compliqué, plus ça m’amuse".
Promue directrice qualité de l’ingénierie de Faurecia Interior Systems, elle supervise 2 000 salariés, dans huit centres R & D. "Être une femme est un avantage dans ce milieu d’hommes ", assure celle qui compte le patron de l’ingénierie Ford dans son carnet d’adresses.
Une chance qu’elle veut partager. En Inde, elle a noué un partenariat avec une ONG locale pour aider les femmes à devenir ingénieurs.

Conseil à une débutante
"Se faire un peu violence pour se libérer du carcan. Ce n’est pas parce qu’un projet est difficile qu’on ne doit pas le faire".
Solène Davesne

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS