Isabelle Kocher dote Engie d’une Digital Factory pour accélérer la transformation numérique

A partir du 1er juillet, Engie sera équipé d’une plate-forme de 100 experts dédiés uniquement au numérique. La première mission sera d’accompagner l’évolution des métiers du groupe mais aussi d’offrir de nouveaux services aux clients.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Isabelle Kocher dote Engie d’une Digital Factory pour accélérer la transformation numérique
isabelle Kocher ENGIE

Décidément, Isabelle Kocher, la directrice générale, imprime sa marque et son style sur le groupe Engie. Jeudi 23 juin, c’est dans le très branché Openmind Kfé dans le 8e arrondissement que le premier énergéticien mondial a annoncé la création de sa digital Factory, une plate-forme transversale qui doit accompagner la transformation numérique de toutes les entités opérationnelles.

"Elle doit permettre de donner l’ampleur aux initiatives numériques du groupe", explique la grande patronne qui a donné à l’entreprise deux axes majeurs de développement : les énergies renouvelables et les technologies digitales. "Ne pas se donner les moyens de participer à cette nouvelle intelligence serait une bêtise", sourit-elle encore.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Concrètement, la Digital Factory sera une "fabrique de logiciels qu’Engie construit et finance en nom propre", explique Yves le Gélard, chef digital officer et directeur général adjoint d’Engie. Elle doit permettre le développement de nouveaux outils numériques à destinations des équipes opérationnelles et des clients industriels ou particuliers.

1,5 milliard d'euros d'investissements

Cette plate-forme doit réunir une centaine d’experts, environ la moitié venant de chez Engie, l’autre moitié de partenaires. L’énergéticien a déjà signé trois partenariats pour sa Digital Factory avec le spécialiste du design Fjord et avec deux entreprises américaines C3 IoT (spécialiste de l’internet des objets) et Kony (expert de solutions cloud).

La Digital Factory va axer son travail sur cinq grands thèmes : le big data (utilisé dans le cadre de la maintenance prédictive), la mobilité, l’Internet des objets, les systèmes informatiques ouverts et la cybersécurité. "L’ambition est de développer des logiciels de premier plan dans ces cinq domaines pour accompagner la transformation numérique d’Engie", promet Yves le Gélard.

Dans le cadre de sa transformation au sens large, Engie a engagé sur la période 2016-2018 un vaste plan d’investissement de 22 milliards d’euros d’investissements, dont 1,5 milliard d’euros sera dédié aux technologies digitales.

Ludovic Dupin

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS