Irysolar et ses partenaires investissent 32,7 millions d'euros dans des équipements pour fabriquer des cellules photovoltaïques

L'équipementier Semco Engineering va construire un pilote industriel pour la fabrication de cellules photovoltaïques à Montpellier (Hérault) d'ici 2014. L'investissement est estimé à 32,7 millions d'euros.

Partager

Irysolar et ses partenaires investissent 32,7 millions d'euros dans des équipements pour fabriquer des cellules photovoltaïques

La société Semco Engineering, basée à Montpellier (Hérault), est une société innovante qui développe des lignes de production intégrées et automatisées destinées à la production de cellules solaires. La société a créé en 2006 une filiale, Irysolar, un "labfab" pour développer et valider les équipements fabriqués par la maison mère. Irysolar a monté l’an dernier un projet baptisé Monoxen, dont la finalité est le développement d’un procédé et d’un démonstrateur entièrement automatisés de fabrication de cellules photovoltaïques à haut rendement (>21 %) sur silicium monocristallin de type n. Le démonstrateur doit être créé à Montpellier d’ici 2014. C’est ce projet qui vient d’être validé par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

Soutenu par Oseo, le projet coordonné par Irysolar a été monté dans le cadre du programme d’Investissements d’avenir, destiné aux projets de recherche et développement structurants des pôles de compétitivité.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Il va mobiliser un budget global de 32,7 millions d’euros sur trois ans, dont 15,5 millions apportés par Oseo. Irysolar et Semco Engineering investiront respectivement 5,2 millions d'euros et 9,7 millions d'euros.

Monoxen, qui associe quatre entreprises, et trois laboratoires, a été labellisé par les pôles de compétitivité Derbi, Capénergies et Ténerrdis. Outre Irysolar et Semco, le consortium regroupe un industriel de l’automatisme, Vincent Industrie, la société lyonnaise de RetD Apollon Star. Côté laboratoires, Monoxen implique l’INL de INSA de Lyon, le l’IM2NP et le CEA-INES. Appolon Star apporte 3,5 millions d'euros dans le projet, Vincent Industrie 10,4 millions d'euros, le CEA Ines 2,2 millions d'euros, l’Institut matériaux microélectronique nanosciences de Provence 700 000 euros et l’Insa Lyon 890 000 euros.

Pour Véronique Charrier, directrice générale adjointe du groupe Semco, "cette initiative permet de renforcer la dynamique industrielle et économique de l’ensemble de l’industrie photovoltaïque française, en permettant à celle-ci de bénéficier du dernier chaînon manquant d’ici 2014, faisant ainsi le lien entre le matériau et le module pour constituer une industrie verticalement intégrée performante".

Vers la constitution d’une filière industrielle

La France et l’Europe souhaitent se doter d’une véritable filière industrielle en matière d’énergie photovoltaïque et le projet Monoxen peut aussi s’inscrire dans ce cadre.

Pour permettre le développement de l’industrie photovoltaïque française en particulier à l’export via notamment la commercialisation d’équipements de haute productivité, il est impératif de la positionner sur la réduction de l’ensemble des coûts de production du module. Pour ce faire, la recherche doit être positionnée sur deux champs d'action, d'une part, la diminution du coût des procédés de fabrication, d'autre part, l'augmentation du rendement de conversion des cellules pour l’obtention de très hauts rendements photovoltaïques. C’est le double objectif que s’est fixé Monoxen.

Ce projet devrait permettre à des pays, notamment des pays émergents, d’avoir leur propre usine. Plutôt que d’acheter directement des cellules photovoltaïques à la Chine, Semco permet déjà à des pays de se doter des usines pour fabriquer eux-mêmes leurs cellules. En 2011, plusieurs industriels français remportaient ainsi un marché au Kazakhstan pour fournir une usine de lingots de silicium, indispensables pour la production de panneaux solaires. L’équipe, portée par le CEA-Ines, comprenait Semco Engineering. Le montant total du projet kazakh était de 165 millions d’euros. L’usine sera livrée fin 2012.

L’histoire de Semco Engineering est originale : la société a été créée en 1986 et produisait alors des équipements pour le secteur de la microélectronique. Son fondateur, Yvon Pellegrin, a imaginé dans les années 90, que le photovoltaïque allait devenir un secteur d’avenir et il a alors réorienté son entreprise vers les équipements destinés à ce secteur. L’entreprise a donc su se placer sur ce secteur avant qu’il ne décolle. L’équipementier, qui détient des brevets spécifiques sur ce secteur, a aujourd’hui un savoir-faire reconnu au niveau international, y compris en Chine, qui produit l’essentiel des panneaux photovoltaïque. Semco tient cette reconnaissance à la fois de son antériorité sur ce secteur et de sa spécialisation antérieure dans l’électronique.

Semco Engineering compte 145 salariés et a réalisé en 2011 un chiffre d'affaires consolidé de 24,8 millions d'euros. La société a levé 4,5 millions d'euros en 2010.

Irysolar dispose d’une capacité de fonderie de 10 MW de cellules solaires sur silicium multi et monocristallin dévolue au développement industriel.

Anne Devailly (Languedoc-Roussillon)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS