IPwe mise sur le Digital Link

Le spécialiste de la propriété intellectuelle croit au potentiel de ce standard de communication dans la grande consommation. -

Partager
IPwe mise sur le Digital Link

Quelle est « la dernière innovation de rupture de l’ère numérique » ? Pour IPwe, il s’agit tout simplement du GS1 Digital Link. Infatigable promoteur de ce standard de communication qui doit – enfin ? – faire basculer le code-barres dans l’ère moderne, Laurent Tonnelier, le patron de Mobilead, voit dans cette reconnaissance « une étape décisive pour l’adoption de ce système d’identification et de traçabilité très polyvalent des produits ». Dans le domaine des « Fintech », IPwe, créé en 2018 par l’Américain Erich Spangenberg, a pour métier, très pointu, de faire fructifier la propriété intellectuelle (IP) en dénichant, par exemple, des brevets au potentiel inexploité. Grâce aux nouvelles technologies dont la blockchain, IPwe construit ensuite un environnement juridique sécurisé et transparent afin d’éviter aux grandes comme aux petites entreprises les incertitudes liées aux nouvelles technologies. Désormais porté par un « smart pool » associant IPwe et Mobilead en France, mais aussi Chestny Znak en Russie et Hanxin en Chine, le Digital Link apparaît, dans ce contexte, comme un trésor de guerre à même de révolutionner la grande consommation et les produits de la santé. En France et dans le monde… Sur le plan opérationnel, le « smart pool » se positionne avec des coûts de licence très concurrentiels, un « Freedom to Operate » pour le cadre juridique et un « Defensive Benefits », soit un fonds souverain à même de prendre en charge d’éventuels frais de justice.

GTIN

Comme lors de Stratégies Emballages en 2019 ou encore d’un webinaire proposé le 4 octobre, le patron de Mobilead prend toujours soin de lister toutes les applications possibles. Et la liste est très longue… Inventaires automatisés, sérialisation, traçabilité, valeurs de la marque, information du consommateur, déclinaison de gammes, proposition de recettes, consignes de tri, gestion automatisée des retraits et des rappels, numéros de lot et intégration des dates limites de consommation (DLC) et de durabilité minimale (DDM), lutte contre les marchés gris : ces possibilités ont été évoquées par Emballages Magazine il y a déjà plus de trois ans. Lors de l'édition 2019 du Concours Lépine, XTag a, par exemple, remporté le prestigieux Prix du président de la République. Entièrement construite sur le Digital Link, la solution de détection des allergènes imaginée par Laurent Tonnelier concourait dans la nouvelle catégorie « univers connecté ». Une distinction doublée, la même année, d’un trophée Or Normes dans la catégorie « faciliter la vie quotidienne » décerné, le 14 octobre, par le club des adhérents de l’Association française de normalisation (Afnor). Évoquant des usages « sans limite », GS1 US rappelle d’ailleurs que Digital Link assure une entière continuité avec le code-barres historique en intégrant le Global Trade Item Numbers (GTIN). La branche américaine de GS1 a publié, en novembre 2020, une étude menée avec VDC Research dont le résultat est sans appel : 82% des distributeurs et 92% des marques pourraient déployer Digital Link dans les cinq prochaines années.

QR code

Pour le consommateur, le Digital Link se présente sous la forme du code matriciel « à réponse rapide » dit Quick Response (QR code) dont la trame en deux dimensions de petits carrés noirs et blancs est devenue familière avec le passe sanitaire. Dans un article intitulé « La grande histoire du petit carré » en date du 24 octobre, le quotidien Libération raconte comment la discrète invention de l’ingénieur japonais Masahiro Hara – en 1994 pour Toyota et désormais sous licence libre de Denso-Wave – est en passe de devenir un symbole du XXIe siècle. « Et si après 35 ans de bons et loyaux services, le code-barres s’apprêtait à quitter les emballages ? » : IPwe entend bien répondre par l’affirmative. Comme un retour aux sources : Laurent Tonnelier, en écho à Masahiro Hara pour le QR code, estime que la première vertu du GS1 Digital Link est de faire gagner du temps… et de l'argent à tout le monde.

Le Livre blanc du Digital Link

SUR LE MÊME SUJET

Top 500 des entreprises de l'emballage

Abonnés

Retrouvez le classement annuel des 500 premières entreprises de l'emballage en France

Je découvre le classement

NEWSLETTER Emballage

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Emballage, conditionnement

Mousse pour mallette Boxxser

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - KOUNGOU

Mise en place de vidéo protection.

DATE DE REPONSE 06/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS