Ipsos "prudemment réaliste" pour ses objectifs 2010

PARIS (Reuters) - Ipsos préfère rester "prudemment réaliste" malgré des performances qui devraient dépasser ses attentes au premier semestre, a déclaré à Reuters son cofondateur Didier Truchot.

Partager

Le groupe d'études confirme viser une croissance organique de 3% à 5% en 2010, et fait état, de la part de ses clients, d'une demande pour l'instant supérieure à ce qu'il anticipait en début d'année.

Ipsos compte bénéficier à moyen terme de son exposition croissante aux marchés émergents, qui devraient représenter plus de 40% de son chiffre d'affaires d'ici cinq ans contre 30% actuellement, a expliqué Didier Truchot.

"Il est vraisemblable que l'Europe sera, de toutes les régions du monde en 2010, celle dans laquelle nous progresserons le moins", a-t-il dit.

"On peut se retrouver dans une situation dans laquelle, pendant plusieurs années, notre activité sera principalement tirée par les pays émergents et éventuellement l'Amérique du Nord."

L'exposition d'Ipsos à ces régions fait partie des facteurs expliquant l'ambition du groupe d'atteindre une marge de 15% d'ici "quelques années", contre des objectifs confirmés de plus de 10% en 2010 et au moins 11% en 2011.

Sur le plan des acquisitions, d'éventuelles opérations viseraient non à augmenter les parts de marché du groupe, suffisantes dans la plupart des pays où il est présent, mais à acquérir des expertises, a précisé Didier Truchot.

Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez

0 Commentaire

Ipsos "prudemment réaliste" pour ses objectifs 2010

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS