Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Invivox s’inspire d’AirBnb pour revisiter la formation médicale

Marion Garreau ,

Publié le

La startup française Invivox a lancé ce jeudi 15 septembre sa plate-forme de mise en relation de médecins chirurgiens et spécialistes pour des formations en blocs opératoires. Son objectif : devenir la référence mondiale de la formation médicale.

Invivox s’inspire d’AirBnb pour revisiter la formation médicale © Capture écran Invivox

Invivox est en quelque sorte le AirBnb de la formation continue médicale. La start-up française, basée près de Bordeaux, a lancé ce jeudi 15 septembre la première plate-forme mondiale de mise en relation de médecins chirurgiens et spécialistes pour des formations en blocs opératoires, et quelques-unes en centres de simulation médicale. Le principe est simple : en quelques clics, sur une interface en anglais, le praticien peut rechercher une technique médicale (ou directement un confrère), explorer les profils de ceux qui proposent d’ouvrir leur bloc pour l’enseigner, connaître les détails de la formation, voir les dates possibles et s’inscrire à la séance qui l’intéresse. Une révolution certaine pour le secteur.

Michaël Atlan est là pour en témoigner. Ce chirurgien plasticien, chef d'unité au CHU Tenon (APHP), a récemment voulu se rendre chez un confrère américain pour observer sa technique de lifting. Prendre contact, convaincre, s’accorder sur une date, prendre des billets, les changer quand la date évolue, …  En tout, cela lui a pris neuf mois et beaucoup d’énergie avant de pouvoir entrer dans le bloc désiré. Aujourd’hui, Invivox simplifie le parcours et prend en charge quelques étapes, telles que la vérification du statut de médecin des inscrits ou la délivrance a posteriori d’éventuels crédits de formation. A terme, l’entreprise entend multiplier les services annexes (réservation des billets, suggestion des hôtels les plus proches, …), mais qui seront tous sous-traités assurent les fondateurs, qui veulent rester concentrer sur le médical, leur cœur de métier.

Cap sur les Etats-Unis

Invivox est née dans l’esprit de Julien Delpech et Patxi Ospital, tous deux issus du milieu médical – le premier a travaillé dans la distribution de dispositifs médicaux en chirurgie, le second dans la stratégie marketing et commerciale de grands groupes tels Allergan ou Ipsen"Ces dernières années, de très nombreux produits innovants et nouvelles technologies sont arrivés sur le marché, explique Patxi Ospital. Il y a donc un vrai besoin d’organiser des formations." Les deux hommes se sont rapprochés d’un spécialiste du digital et d’un entrepreneur expérimenté pour lancer Invivox. Les quatre fondateurs sont aujourd’hui entourés d’une équipe de dix personnes.

Créée en 2015, la jeune pousse a été élue parmi les 10 start-ups françaises les plus innovantes lors d’un concours France Digital – BpiFrance qui comptait 560 candidats. Démarrée sur les fonds propres des fondateurs (150 000 euros), Invivox a notamment réussi à lever 1,2 million d’euros auprès du fonds d’investissement Isai et a obtenu un prêt de 300 000 euros de BpiFrance. Aujourd’hui l’entreprise a choisi un modèle économique similaire à celui de ces mentors : l’accès à la plate-forme est entièrement gratuit mais une commission de 10 à 20% est prélevée sur le prix des formations payantes, dont le règlement se fait directement en ligne. Le choix de faire payer la formation et son coût restent entre les mains du médecin.

Pour les dirigeants d’Invivox, "la preuve du concept est déjà faite". Au premier jour du lancement de la version 1, la plate-forme comptait déjà sept spécialités proposées, 300 experts inscrits de 10 pays différents, et plus de 100 médecins déjà formés. Avec 8 millions de chirurgiens dans le monde et une demande de formations particulièrement forte, la start-up vise grand. Première plate-forme de ce type dans le monde, Invivox ne veut pas laisser d’espace pour d’éventuels concurrents. Son directeur général Julien Delpech s’est donc installé aux Etats-Unis le mois dernier pour partir à la conquête de ce marché. L’ambition de la start-up est claire : s’imposer comme la plate-forme de référence mondiale pour la formation médicale.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus