Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

InVivo veut constituer un pôle vin français puissant, en rachetant Cordier Mestrezat

, , ,

Publié le , mis à jour le 06/06/2015 À 17H10

Le groupe coopératif InVivo s'empare du négociant en vins bordelais Cordier Mestrezat. Une première étape dans sa volonté de constituer un pôle vin, avec en ligne de mire : l’international.

InVivo veut constituer un pôle vin français puissant, en rachetant Cordier Mestrezat © InVivo

Attendu depuis plusieurs mois, InVivo fait enfin son entrée dans le secteur du vin. Le groupe coopératif a annoncé le 5 juin, quelques jours avant l'ouverture de Vinexpo, le grand rendez-vous de la filière vin à Bordeaux, qu’il reprenait la société de négoce bordelaise Cordier Mestrezat Grands Crus. Il en devient l’actionnaire majoritaire, en reprenant les parts des groupes Tag et Sodica (Crédit agricole). Le reste du capital reste détenu par l’union de coopératives La Languedocienne.

Cordier Mestrezat emploie 50 personnes et réalise 50 millions d’euros de chiffre d’affaires, dont 65 % à l’international dans 135 pays.

Une autre acquisition attendue dans les prochains jours

"La reprise de Cordier Mestrezat vise à la structuration d’un pôle vin français puissant, capable d’attirer et de fédérer d’autres partenaires autour d’un ambitieux projet, créateur de valeur en France et à l’international", a souligné le directeur du groupe InVivo, Thierry Blandinières, dans un communiqué publié le 5 juin.

Selon nos informations, cette acquisition devrait être une première étape, avant une autre opération de rapprochement attendue dans les prochains jours, confirmant la volonté d’InVivo de jouer un rôle "de premier plan dans le domaine agroalimentaire et tout particulièrement celui du vin".

Le groupe InVivo réunit 223 coopératives, qui rassemblent elles-mêmes plus de 300 000 agriculteurs. Il compte 8000 collaborateurs dans 28 pays et a réalisé en 2013-2014 un chiffre d’affaires de 5,4 milliards d’euros.

Adrien Cahuzac

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle