Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

InVivo teste la distribution alimentaire en direct

, , ,

Publié le

InVivo, premier groupe coopératif agricole français, a inauguré fin octobre son premier magasin alimentaire, baptisé "Frais d’ici". Situé en banlieue toulousaine, il privilégie les produits régionaux et issus du secteur coopératif.

InVivo teste la distribution alimentaire en direct © D.R.

Les coopératives agricoles et agroalimentaires auraient-elles des velléités de prise d’indépendance vis-à-vis de la grande distribution française ? L’inauguration, le 30 octobre, du premier magasin alimentaire issu du secteur coopératif agricole, baptisé Frais d’Ici, est en tous cas un signal. Un pied de nez aux distributeurs qui intervient au moment où ces derniers reprennent le chemin des négociations commerciales annuelles avec les industriels, dans un contexte très tendu de guerre des prix dans l’alimentaire.

Situé en périphérie de Toulouse (Haute-Garonne), à Portet-sur-Garonne, juste en face du plus grand hypermarché Carrefour de la région, Frais d’ici joue la carte de la tendance "locavore" en zone périurbaine. "Nous répondons aux souhaits des consommateurs d’acheter des produits issus de leurs territoires et de mieux connaitre leurs origines et fabrication", a expliqué lors de l’inauguration, Jean-Pierre Dassieu, le directeur général d’InVivo Grand Public.

70 % de produits coopératifs régionaux

A l’intérieur, dans une ambiance lumineuse et accueillante, avec un mobilier en bois brut, 2 500 références de fruits et légumes, charcuteries, produits laitiers, d’épicerie et du terroir y sont proposées. Mais aucune grande marque nationale, même issue du monde coopératif, n’y est présente. Pas de risque de concurrence frontale avec la grande distribution donc. Jusqu’ici habitué aux jardineries, plutôt en zones rurales, avec sa marque Gamm Vert, le groupe InVivo, qui fédère 223 coopératives agricoles et agroalimentaires, s’est appuyé sur des coopératives régionales pour développer son offre alimentaire. Les groupes Val de Gascogne, Vivadour, Arterris et Fermes de Figeac, ont ainsi accepté de rentrer à parts égales au capital de la société Frais d’Ici, aux côtés d’InVivo, majoritaire (52%), qui sert de pilote au projet.

Un partage des forces et des connaissances qui a permis de mettre en place un assortiment local, organisé par cercles concentriques. "70 % des produits proviennent du travail de 200 producteurs et groupements de producteurs locaux et régionaux", a insisté Jean-Pierre Dassieu. Pour construire une offre la plus complète possible, InVivo a fait appel à des connaisseurs de la grande distribution. "14 % de nos produits viennent d’un rayon de 50 kilomètres autour du magasin, 70 % sont issus de la région Midi-Pyrénées et 80 % du grand sud-ouest", a détaillé Laurent Vidal, le responsable du projet distribution alimentaire chez InVivo et ancien chef de secteur chez Auchan.

200 magasins d’ici à 2025

"Nous avons fait appel à des structures issues des Chambres d’agriculture chargées de promouvoir ou de mettre en marché, les produits des agriculteurs", a-t-il expliqué. Mais difficile de proposer des prix proches de la grande distribution, comme souhaité, et rémunérateurs pour les producteurs avec de petits volumes dans un seul magasin. "L’idée est de mutualiser le plus possible les coûts logistiques entre exploitants ou groupements. Nous allons travailler encore dans ce sens", a-t-il ajouté.

Un second magasin Frais d’Ici devrait voir le jour courant 2015, dans la proche banlieue de Dijon (Côtes d’Or), avant une expérience en Bretagne et vers Bordeaux. "Nous estimons devoir investir un million d’euros environ par magasin. Si les tests s’avèrent concluants, nous souhaitons avoir un réseau de 150 à 200 magasins d’ici à 2025", a souligné Thierry Blandinières, le directeur général du groupe InVivo.

Adrien Cahuzac, à Portet-sur-Garonne (Haute-Garonne)

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

  • UNION INVIVO à PARIS (75116)
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle