InVivo NSA met les bouchées doubles à l’international

Leader de la nutrition animale, InVivo NSA lance un grand plan d’internationalisation de ses activités. En 2013, il ouvre quatre usines, au Mexique, au Brésil, au Vietnam et en Indonésie.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

InVivo NSA met les bouchées doubles à l’international

"Passer le chiffre d’affaires à l’international de 55 % aujourd’hui à 70 % d’ici à 2015". C’est l’objectif que s’est fixé Hubert de Roquefeuil, le directeur général d’InVivo NSA, la filiale nutrition et santé animale du groupe coopératif InVivo. Pour y arriver, InVivo NSA, née en janvier 2010 de la fusion du fabricant d’aliments composés Evialis et des activités nutrition animale d’InVivo, lance un vaste plan d’ouvertures d’usines. Le groupe inaugure quatre sites cette année dans des pays émergents : le Vietnam, le Mexique, le Brésil et l’Indonésie, soit près de 60 millions de dollars (46 millions d’euros) d’investissements.

Au Vietnam, une usine a été inaugurée à Dong Thap en janvier 2013, pour une capacité de 250 000 tonnes de fabrication d’aliments pour les porcs, volailles et des ruminants. "C’est une usine bord à quai, qui va permettre de répondre de manière efficace aux attentes des clients du delta du Mékong et d’exporter facilement, jusqu’au Cambodge par exemple", souligne Hubert de Roquefeuil. En Amérique latine, le groupe a ouvert en février sa neuvième usine au Mexique, à Morelos, dédiée au petfood, avec une capacité de production de près de 90 000 tonnes par an, qui sera suivi d’une usine au Brésil, fin mars, à Descalvado, équipée d’une toute nouvelle ligne d’extrusion. Cette salve d’ouvertures d’usines sera conclue, en juin, par un site en Indonésie, à NGoro, qui fabriquera 125 000 tonnes d’aliments au démarrage (dont 1 ligne pour les poissons) et 125 000 tonnes supplémentaires à court terme.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Un potentiel énorme à saisir

"Nous avons donné un grand coup d’accélérateur à notre internationalisation depuis trois ans", reconnaît Hubert de Roquefeuil, qui espère ouvrir une usine au Mali en janvier prochain. "Le potentiel mondial est énorme. Selon les prévisions de la FAO, le marché va passer de 900 millions de tonnes d’aliments fabriqués, à 1,3 milliard en 2040, tant la demande dans les pays émergents, liée au développement de l’élevage, est forte", explique-t-il. La course à la taille est donc lancée dans le secteur, aux côtés de concurrents comme DSM, Nutreco, Cargill "Nous n’avons pas de concurrents aussi complets que nous, qui soient multi-espèces, multizones et allant des médicaments jusqu’aux aliments composés", souligne le directeur général d’InVivo NSA. Pour lui, le groupe pourrait ajouter jusqu’à 50 nouvelles usines au groupe d’ici à quinze ans, soit par construction ou rachats.

Mais tous ces investissements réalisés à l’international profitent-ils au final aux adhérents coopérateurs du groupe InVivo ? Oui, affirme Hubert de Roquefeuil, qui parle de "dividendes intellectuels", comme des retours d’expériences et des conseils sur la performance industrielle, les techniques utilisées ou la centralisation des achats de matériels…

InVivo NSA a réalisé 1,4 milliard d’euros de chiffre d’affaires sur l’exercice 2011/2012, clos au 30 juin 2012, dont 55 % réalisés à l’international. Il compte 5 600 collaborateurs répartis dans 18 pays et 75 sites de production, dont 28 en France.

Adrien Cahuzac

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS