Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

InVivo NSA lève 200 millions d’euros pour financer ses acquisitions

, , , ,

Publié le

La filiale de nutrition et santé animale (NSA) du groupe coopératif InVivo finalise une levée de fonds de 200 millions d’euros, financée notamment par Eurazeo et la Caisse des dépôts et consignation. Une somme qui lui permettra de poursuivre sa politique internationale d’acquisitions.

InVivo NSA lève 200 millions d’euros pour financer ses acquisitions © InVivo

Le groupe coopératif InVivo vient de finaliser une levée de fonds de 200 millions d’euros, pour financer le développement de sa filiale Nutrition et santé animale (NSA). Selon nos confrères d’Agra Alimentation, la société d’investissements Eurazeo serait le plus gros investisseur du tour de table. La Caisse des dépôts et consignations, via l'une de ses filiales, Future French Champions, ferait également son entrée au capital. Le Crédit Agricole et Unigrains, déjà actionnaires, devraient réinvestir tous les deux. "Ils détiendront ensemble environ un tiers du capital d'InVivo NSA", détaille Agra Alimentation dans sa lettre hebdomadaire. Cette levée de fonds devrait en parallèle être complétée par près de 200 millions d’euros de dettes.  

Doubler le chiffre d’affaires d’ici à dix ans

Interrogé par L’Usine nouvelle, Thierry Blandinières, le directeur général d'InVivo, a précisé que cette levée de fonds permettra le financement du rachat du groupe brésilien Total alimentos, annoncé en octobre dernier, troisième acteur du petfood brésilien (170 millions d'euros de chiffre d'affaires et 1 400 salariés) et de futures acquisitions. Jusqu’à présent, InVivo NSA était détenu à 77% par l’union coopérative InVivo et à 23% par Unigrains et le Crédit agricole.

InVivo NSA a réalisé un chiffre d’affaires de 1,26 milliard d’euros sur l’exercice 2013/2014 (-3,33% par rapport à l’exercice précédent), clos au 30 juin. D'ici à dix ans, l'objectif fixé par Thierry Blandinières est d'atteindre un chiffre d'affaires de 2,8 à 3 milliards d'euros et 200 millions d'Ebitda.

Adrien Cahuzac

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle