Investissement suspendu : Coca-Cola évoque une erreur de communication

Suite au début de polémique lancée le 8 septembre, le président de Coca-Cola Entreprise Europe, Hubert Patricot, en personne a démenti formellement tout projet de suspension d’investissement.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Investissement suspendu : Coca-Cola évoque une erreur de communication

Il n’en ait rien. Selon le patron de Coca-Cola Europe, c’est une erreur de communication commise par le groupe français qui a conduit à semer la confusion sur l’engagement de l’entreprise en France. "Je tiens à le préciser ce soir, nous confirmons notre investissement de 17 millions d'euros sur notre site des Pennes-Mirabeau", assure Hubert Patricot à LCI.

Une manière pour lui de faire taire les différentes réactions politiques et industrielles sur la question. Le 8 septembre au matin, le groupe Coca-Cola Entreprise France avait annoncé la suspension d'un investissement de 17 millions d'euros, portant sur la modernisation d'une ligne de production de canettes de l'usine des Pennes-Mirabeau, dans les Bouches-du-Rhône.

Argument alors évoqué : la mise en place d’une taxe sur les sodas par le gouvernement. Si le patron du groupe en Europe dément la suspension de l’information, il estime qu’il reste fermement "opposé à une taxe qui vise injustement le pouvoir d'achat des Français et qui stigmatise une catégorie de boissons". Selon lui, cette taxe a créé une "grande émotion au sein de ses équipes". Ce qui aurait conduit à la confusion du 8 septembre.

Reste que plusieurs membres du gouvernement et du Parlement ont dénoncé le 8 septembre l’attitude de l’industriel. Certains allants même jusqu’à évoquer un chantage inacceptable.

Partager

NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS