Investissement dans les nanotechnologies au Canada

Partager

Un investissement de près de 15 millions de dollars, financé par le gouvernement du Québec (Fondation canadienne pour l'innovation), le secteur privé et deux universités québécoises (INRS, Université de Sherbrooke), servira à la mise en place d'un laboratoire de micro et de nanofabrication. Cette infrastructure, unique au Canada, sera située au centre Energie, Matériaux et Télécommunications de l'INRS (Institut national de la recherche scientifique) et à l'Université de Sherbrooke.

Le laboratoire sera doté d'équipements indispensables à la fabrication de micro et de nanostructures pour le développement de composants miniaturisés. Par sa nature même, il permettra la réalisation de prototypes avancés dans le domaine de la microélectronique, de l'électronique radio-fréquence et de la photonique pour les futurs systèmes de télécommunications. Les retombées scientifiques et technologiques liées à l'implantation de ce laboratoire auront un impact non seulement dans le secteur des télécommunications, mais également dans ceux du biomédical, de l'aérospatial et du transport intelligent.

L'accès à cette infrastructure sera également crucial pour l'exploration de nouveaux champs de recherche dans le domaine des nanotechnologies. « La recherche et le développement dans le domaine de la science et des applications des micro et des nanostructures offrent d'énormes possibilités touchant l'ensemble des secteurs de haute technologie. Nous nous devons de soutenir et de développer les compétences de nos chercheurs dans ce nouveau secteur d'activité prometteur de l'économie du savoir », a souligné le premier ministre, Bernard Landry.

Les laboratoires de micro et de nanofabrication joueront aussi un rôle central dans le cadre de deux programmes de recherche d'envergure développés récemment par Valorisation-Recherche Québec (VRQ). L'objectif de ces programmes est de développer au Québec deux réseaux universitaires complémentaires : le premier visant la recherche en microélectronique, en photonique et en télécommunications, PROMPT-Québec (Programme de recherche orientée en microélectronique, photonique et télécommunications); le second étant consacré à la recherche en nanosciences et en nanotechnologies, Nano-Québec.

L'INRS, l'une des constituantes de l'Université du Québec, est un établissement universitaire dont la mission se concentre sur la recherche et la formation de deuxième et troisième cycle tout en étant orientée vers les besoins économiques, sociaux et culturels du Québec. Ses activités de recherche couvrent quatre principaux secteurs : eau, terre et environnement; énergie, matériaux et télécommunications; santé humaine, animale et environnementale; urbanisation, culture et société. L'Institut offre une vingtaine de programmes de maîtrise et de doctorat dans des domaines stratégiques pour l'avenir du Québec.

Catherine MOAL

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS