Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Inventiva reprend les activités de recherche d'Abbott-Fournier à Dijon

, , ,

Publié le

L'inauguration ce 30 août de la biotech Inventiva clôt deux années de tractations entre le groupe pharmaceutique américain Abbott et les syndicats du site de Daix (Côte-d'Or), près de Dijon. En échange des locaux des anciens laboratoires Fournier, de ses équipements et d'une bibliothèque de 230 000 molécules, Frédéric Cren et Pierre Broqua, les nouveaux propriétaires, réintègrent 72 des 311 salariés licenciés.

Inventiva reprend les activités de recherche d'Abbott-Fournier à Dijon
Inventiva - Salle de formulation des molécules
© Traces Ecrites

Les entreprises citées

En situation de cession depuis deux ans, les activités de recherche pharmaceutique d'Abbott à Daix (Côte-d'Or), près de Dijon, repreneur en 2010 des laboratoires Fournier, aboutissent à une solution interne. Frédéric Cren et Pierre Broqua, deux cadres scientifiques dans le groupe depuis une dizaine d'années, créent Inventiva, une société de biotechnologies avec quatre cibles thérapeutiques : la maladie de Parkinson, l'oncologie, les maladies auto-immunes et la fibrose.

Seuls associés d'une SAS au capital de 100 000 euros, les codirigeants obtiennent un sérieux coup de pouce du groupe américain. En plus des laboratoires de 12 000 m² et ses équipements, ainsi qu'une bibliothèque de 230 000 molécules, Abbott signe un partenariat de cinq ans qui devrait financer une grande partie des coûts de fonctionnement.

L'industriel cède à la biotech la propriété intellectuelle d'un programme de recherches sur la maladie de Parkinson en phase de développement clinique. Inventiva poursuivra par ailleurs le programme de recherche sur le diabète qu'Abbott avait démarré sur le site de Dijon. En contrepartie, Inventiva réintègre, pendant au moins trois ans et aux mêmes conditions de salaires, 72 des 311 salariés. Dix recrutements externes complèteront prochainement l'équipe constituée d'une vingtaine de chercheurs et de 40 techniciens spécialisés.

"Nous disposons de toutes les compétences techniques et humaines du processus de recherche, de l'indentification de cibles jusqu'à la découverte de nouvelles molécules, pour travailler pour d'autres groupes pharmaceutiques, des biotechs ainsi que des équipes universitaires" indique Frédéric Cren, P-DG.

De nouveaux contrats devraient engendrer un chiffre d'affaires de 15 millions d'euros d'ici à cinq ans, espère le dirigeant.

Pour compenser les pertes d'emploi, Abbott signera par ailleurs ces prochaines semaines, un contrat de revitalisation doté d'un million d'euros.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle