Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[interview management] "Derrière le bouillonnement de l'écosystème des RH Tech, les cartes se redistribuent" décrypte Vincent Barat d'Akoya consulting

Christophe Bys

Publié le

Akoya Consulting a distingué quatre jeunes pousses du secteur des RH Tech, mardi 3 avril, à la station F, ce haut lieu de l'économie numérique parisienne. Vincent Barat, associé fondateur du cabinet, revient sur les tendances à l'oeuvre dans ce secteur.   

[interview management] Derrière le bouillonnement de l'écosystème des RH Tech, les cartes se redistribuent décrypte Vincent Barat d'Akoya consulting
Vincent Barat associé fondateur d'Akoya.
© DR

Pour la quatrième année consécutive, Akoya publie une cartographie des RH Tech. Comment est née l’idée ?

Akoya est un cabinet de conseil en stratégie axé sur la dimension humaine. C’est pour cela que nous nous sommes intéressés aux jeunes pousses intervenant dans l’univers des ressources humaines. Nous avons très tôt identifié le fort dynamisme de cet écosystème, qui est véritablement en ébullition. Les créations de start-ups sont nombreuses. Paradoxalement, pourtant, il y a deux mondes qui se parlent encore relativement peu : celui des grandes entreprises, nos clients, et celui des start-ups, qui ne comprennent pas toujours les grands comptes.

Quel enseignement tirez-vous de cette quatrième édition ?

Cette année, nous avons identifié plus de 450 start-ups. Nous avons sélectionné 55 dans quatre catégories : la formation, le recrutement, le talent management et la qualité de vie au travail. Le principal enseignement cette année est le recul du nombre de jeunes pousses dans la catégorie recrutement. Jusqu’ici, c’était la catégorie la plus importante, pour la mesure en nombre de créations d’entreprises. Cette année, elle recule pour la première fois. C’est la fin d’une première phase où on a surtout digitalisé les process existants. Elle arrive à son terme. La seconde vague qui arrive concerne l’intelligence artificielle. Il y a une vraie barrière à l’entrée constituée par l’acquisition des compétences et des données. La vague est en formation, elle va bientôt arriver.

A l’inverse, toutes les autres catégories continuent de progresser ?

Oui mais à des rythmes différents. Le talent management est sur un plateau, en légère croissance. C’est un peu la même chose que le recrutement : on termine la vague de numérisation de l’existant pour passer un cran au-dessus avec l’intelligence artificielle. Les start-ups autour de la vie au travail, du bien-être continuent de croître, portées par les objets connectés. Par ailleurs, c’est une thématique très importante dans l’espace public, on parle beaucoup de burn-out, de bore-out ou encore de brow-out…

Et le dernier domaine, la formation ?

Les créations de jeunes pousses étaient en récession. Cette année, elles font leur grand retour. C’est le premier sujet abordé par les start-ups. Là aussi, cela traduit un changement de thématique. La première phase a vu la création de beaucoup de Moocs. Puis cela s’est tassé, le secteur s’est consolidé. Le retour actuel s’appuie sur deux tendances importances s’appuyant sur des innovations technologiques : le mobile first et la réalité virtuelle. Pour le mobile, les start-ups prennent acte du fait que certains salariés sont finalement peu présents devant un écran d’ordinateur, c’est le cas des vendeurs qui sont debout dans un magasin. La formation sur smartphone avec des contenus designés pour ce format s’adresse directement à cette population. De leur côté, leurs techniques de réalité virtuelle offrent des formations en mode immersif pour un coût toujours moins élevé. Ce qui nourrit la croissance dans le monde de la formation, ce sont aussi toutes les innovations pédagogiques s’appuyant sur de nouvelles pratiques,comme la formation de pair à pair ou encore l’adaptative learning, soit les efforts déployés pour que les contenus de formation s’adaptent à la personne. Tout le monde n’apprend pas de la même façon, tout le monde ne consomme pas des contenus pédagogiques de la même façon.

Une source d’étonnement dans ce quatrième classement ?

L’année a été marqué par la blockchain qui a été le buzzword. Nous n’avons trouvé aucune RH Tech qui s’intéresse à ce sujet. Je pense que c’est parce qu’on n’a pas encore trouvé d’usage évident.

Vous disiez que les grandes entreprises et les start-ups communiquent mal. Voyez-vous poindre un changement sur le sujet ?

Nous observons beaucoup d’enthousiasme des grandes entreprises sur le sujet. Il y a peut-être eu de la méfiance dans le passé, c’est fini. Pour vous dire, cette année, nous avons dû refuser du monde, alors que nous avions pris une salle plus grande que l’année précédente. Il y a une multiplication des expérimentations, des proof of concept (POC) réalisées par une start-up pour une partie d’une grande entreprise. Les tests se multiplient. L’enjeu maintenant est le passage à l’échelle. De nombreuses start-ups, aujourd’hui, lèvent des fonds avec l’ambition de pénétrer plus avant dans les grandes entreprises.

Qu’est-ce qui l’empêche aujourd’hui ?

Je vois au moins deux causes. Les RH veulent bien faire des POC, mais au moment de généraliser, les directions des ressources humaines craignent la prolifération des outils, qu’il faut connecter faire travailler ensemble… Par ailleurs, pour un POC, elles peuvent se passer de l’IT de l’entreprise. Quand on passe à l’échelle ce n’est plus possible et c’est sûrement moins facile à ce moment-là, d’autant que les données RH sont des données sensibles et que le RGPD pointe. Pas question de stocker les datas des salariés sur des serveurs dont on ne connaît pas toujours la localisation.

 

La cartographie RH réalisée par Akoya peut-être consultée ICI

 

Les gagnants de cette édition sont  : 

Chance (catégorie Recrutement),

Entr’UP (catégorie Talent Management)

Supermood (catégorie Vie au travail)

- et Uptale (catégorie Formation). 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus