Internet par satellite : le « Projet Kuiper » d’Amazon étudié par le régulateur américain

Le géant de l’e-commerce et du cloud prévoit de déployer 3 236 satellites dans l’orbite terrestre basse pour fournir un accès internet très haut débit aux Etats-Unis et « dans de nombreux autres pays ». Une demande officialisée le 4 juillet auprès de la Commission fédérale des communications américaine (FCC).

Partager
Internet par satellite : le « Projet Kuiper » d’Amazon étudié par le régulateur américain

Dans la course au Net spatial, les projets StarLink, de SpaceX, et OneWeb, en partie financé par SoftBank, Virgin et Qualcomm, ont désormais un concurrent de taille. Amazon a déposé, le 4 juillet dernier, sa demande auprès de la Commission fédérale des communications (FCC) d’envoyer 3 236 satellites de télécommunication, non géostationnaires, dans l’espace.

L’objectif de ce projet baptisé Kuiper et piloté par Kuiper Systems, filiale d’Amazon créée pour l’occasion, est de « venir en aide à des dizaines de millions de gens qui manquent d’une connexion internet », assurait Jeff Bezos en avril dernier au site GeekWire.

Les satellites Kuiper couvriront 95% du globe

On en sait maintenant davantage sur le projet, grâce aux documents confiés par Kuiper Systems à la FCC : au total, 784 satellites seront placés à une altitude orbitale de 590 kilomètres, 1 296 à 610 km et 1 156 à 630 km. le tout en 5 lancements. Amazon doit commencer par un premier envoi de 578 satellites, suivi de quatre autres phases de lancement.

Ces satellites couvriront, à termes, une bande allant du 56ème parallèle Sud au 56ème parallèle Nord. Cette couverture englobera donc la plupart des régions habitables du globe à l’exception de la Sibérie, du Groenland, et d’une partie de l’Alaska. Ce dernier point représente d’ailleurs un écart par rapport à la loi américaine, qui demande une couverture totale du territoire américain. Amazon a donc dû demander une dérogation spéciale au régulateur.

Des antennes « modulables et orientables »

Si le dossier ne détaille pas précisément les caractéristiques des satellites, on apprend toutefois qu'ils seront pourvus d'antennes réseau à commande de phase afin de produire des rayons modulables et orientables. La constellation émettra sur la « bande Ka », soit sur des fréquences comprises entre 23,5 et 40 GHz.

Si aucune date de lancement n’a pour le moment été avancée par Amazon, la FCC réclame que 50% des satellites soient mis en orbite dans les six ans qui suivent la validation du projet, et le reste dans les neuf ans.

La filiale d’Amazon n'a pas non plus précisé à quelle entreprise elle fera appel pour propulser ses satellites, bien que l'on puisse penser aux lanceurs de BlueOrigin, une entreprise qui appartient aussi à Jeff Bezos. On ne sait pas davantage si Amazon se chargera de vendre la connexion internet elle-même ou si elle confiera cette tâche à un opérateur.

Un projet piloté par un transfuge de SpaceX

Le Projet Kuiper est dirigé par Rajeev Badyal, ancien vice-président de la division satellites de SpaceX, licencié fin 2018 par son PDG, Elon Musk. Celui-ci était mécontent de l’état d’avancement du projet de satellite internet de l’entreprise.

Aujourd’hui baptisée StarLink, la constellation de SpaceX a été, elle, validée par la FCC et 60 des 12 000 satellites prévus sont déjà en orbite, lancés en mai dernier. OneWeb, dont nous avons déjà parlé sur Industrie & Technologies , a, de son côté, envoyé ses six premiers satellites en février. D’autres entreprises privées, comme Facebook ou Kepler Communications, sont aussi dans les rangs. De quoi interroger sur le nombre de débris orbitaux que cette flotte de satellites pourrait causer. Pour rassurer la FCC sur ce point, Amazon a promis que ses satellites étaient programmés pour se désorbiter après dix ans d'utilisation, même s'ils ne sont plus en contact avec la Terre.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

76 - Martin-Église

Maîtrise d'oeuvre pour la construction de 24 logements intermédiaires

DATE DE REPONSE 20/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS