Interdire les barquettes plastique serait injustifié

Les organisations professionnelles s’insurgent contre l’amendement parlementaire adopté en commission.

Partager
Interdire les barquettes plastique serait injustifié

« Pour la filière plastique, cette interdiction, qui n’a aucune justification sur le plan sanitaire et aura des impacts économiques lourds, irait à l’encontre de la transition vers une économie circulaire et des efforts engagés depuis de nombreuses années. » La profession du plastique, représentée par Elipso, le syndicat des entreprises de l’emballage plastique, la Fédération de la plasturgie et des composites et PlasticsEurope, l’association européenne des producteurs de matière plastique, condamne fermement l’amendement au projet de loi pour l’équilibre entre les secteurs agricole et alimentaire, adopté le 28 mars dernier – contre l’avis du gouvernement – par la commission du développement durable de l’Assemblée nationale, qui vise à l’interdiction des contenants alimentaires en plastique en restauration collective.

Sûrs et utiles

Et les organisations professionnelles d’étayer leurs arguments. « Les contenants en matière plastique sont sûrs et utiles pour préserver la qualité des aliments et réduire le gaspillage alimentaire. L’amendement ne s’appuie sur aucun bénéfice avéré. » Elles rappellent que l’inertie des matériaux, « évoquée dans l’exposé de l’amendement », est un principe fondateur de la réglementation relative aux emballages alimentaires et que les plastiques utilisés en contact alimentaire sont aujourd’hui « les seuls matériaux bénéficiant d’une législation européenne spécifique ». Une législation qui exige une évaluation préalable de toutes les substances utilisées dans la composition des contenants et la mise en place de tests normés pour vérifier leur innocuité dans les conditions prévisibles d’emploi. En outre, ces contenants sont utilisés pour des raisons d’hygiène et de praticité, ils prolongent la durée de conservation des aliments et permettent ainsi de réduire le gaspillage alimentaire, « l’un des principaux objectifs du projet de loi », souligne la filière. En ce qui concerne les risques liés à certaines substances, bisphénol A (BPA), phtalates…, celles-ci « ne sont, dans les faits, plus présentes dans ces emballages ».

Impact économique et environnemental

Les représentants de la profession s’étonnent par ailleurs de l’absence de toute étude d’impact préalable. Une telle interdiction obligerait en effet les services de restauration collective à se réorganiser, alors qu’ils ne disposent pas de solutions de substitution équivalentes, et générerait un surcoût économique ainsi qu’une charge de travail supplémentaire. Enfin, cette mesure serait « contre-productive » dans le cadre des efforts engagés en faveur de l’économie circulaire : les contenants en cause sont recyclables et « présentent, de ce fait, de nombreux avantages environnementaux sur l’ensemble du cycle de vie ».

À ce stade de la procédure, l’amendement n’est pas intégré au texte du projet de loi. Il fera l’objet d’un vote lors de l’examen du texte en commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale, du 17 au 19 avril 2018.

Crédit photo : Rescaset Concept

Sujets associés

NEWSLETTER Plasturgie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Elastomères

SBS / SEBS DYNASOL : Gamme Calprène®

OMYA

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

77 - Nemours

Entretien et dépannage des logements (vacants/occupés) et des parties communes sur le patrimoine de Val du Loing Habitat

DATE DE REPONSE 09/09/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS