Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Intel reste (de justesse) numéro 1 dans les puces…devant Samsung

Ridha Loukil , ,

Publié le

Selon IHS Markit, Intel conserve bel et bien sa place de numéro un mondial des puces électroniques au deuxième trimestre 2017. Mais il est talonné par Samsung Electronics qui croit quatre fois plus vite. Une tendance qui pourrait lui coûter sa couronne au second semestre 2017, voire aussi en 2018.

Intel reste (de justesse) numéro 1 dans les puces…devant Samsung
Usine d'Intel à Hillsboro, dans l'Oregon
© Intel Corporation

Non, Intel n’a pas perdu sa place de numéro un mondial des semiconducteurs qu’il détient sans interruption depuis 1992. C’est ce qu’affirme le cabinet d’études de marché IHS Markit. Selon ses chiffres définitifs du deuxième trimestre, le géant américain des puces électroniques conserve sa couronne de justesse. L’écart de chiffre d’affaires avec Samsung Electronics, numéro deux du marché, n’est plus que de 81 millions de dollars.

Exclusion des revenus de fonderie

La banque d’investissement japonaise Nomura plaçait Samsung Electronics en tête pour la première fois au deuxième trimestre 2017. Mais elle retient dans le chiffre d’affaires les revenus tirés de toutes les activités dans les semiconducteurs.

Pour IHS Markit, c’est une erreur. Le cabinet ne retient que le chiffre de vente de puces électroniques, considéré comme le véritable baromètre pour l’établissement des parts de marché. Il exclut les revenus des activités de fonderie de semiconducteurs (fabrication de circuits en sous-traitance) et de services associés. Les chiffres de ces activités ne sont dévoilés ni par Intel ni par Samsung Electronics. IHS Markit les évalue au deuxième trimestre 2017 à 300 millions de dollars pour le groupe américain mais à 1,1 milliard de dollars pour le géant coréen.

Implosion de la bulle dans les mémoires en 2019

La dynamique reste toutefois clairement en faveur de Samsung Electronics. Dopé par l’envolée des prix des puces mémoires, qui constituent 80% de son chiffre d’affaires dans les semiconducteurs, il croit quatre fois plus vite qu’Intel. Si cette tendance se poursuit, il a toutes les chances de détrôner le groupe américain au second semestre 2017 et peut-être sur l’ensemble de l’année 2018. Mais un retournement de marché, avec implosion de la bulle dans les mémoires, pourrait vite le ramener à deuxième place dès 2019.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus