Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Intel inaugure son centre de recherche développement à Sophia-Antipolis

Michel Bovas (Alpes-Maritimes) , , , ,

Publié le

Le géant américain porte à plus de 300 salariés ses effectifs sur la technopole des Alpes-Maritimes et des recrutements sont en cours.

Intel inaugure son centre de recherche développement à Sophia-Antipolis
Centre de recherche développement d'Intel à Sophia-Antipolis
© D.R.

Intel renforce sa présence sur la technopole de Sophia-Antipolis (Alpes-Maritimes) en inaugurant le 30 novembre les locaux de 2 000 m² de son Campus Intel qui regroupe son centre de recherche développement et ses sous-traitants (Altran notamment).

En 2009, Intel choisit Sophia-Antipolis plutôt que la Chine ou l’Inde pour installer son équipe de l'unité Ultra Mobility Group à vocation mondiale, spécialisée dans l’intégration des composants de connectivité et dans l’architecture des composants logiciels de communication (Modem, Wi-Fi, GPS, NFC…) pour les Smartphones et tablettes. Une petite équipe dont l’effectif de 12 ingénieurs du centre de R&D dépasse aujourd’hui la centaine. Elle avait pu être constituée en récupérant des compétences de Texas Instruments Villeneuve-Loubet qui venait de procéder à une sérieuse restructuration.

Il faut ajouter le rachat en 2011 du site d’Infineon sur la technopole. Rebaptisé Intel Sophia, ce site spécialisé dans des solutions modem complémentaires à Intel est passé de 140 personnes à plus de 200 aujourd'hui. Il travaille notamment sur la 4G et sur les mémoires embarquées. Au total, Intel emploie plus de 300 salariés à Sophia-Antipolis. Le site devient avec celui de Toulouse l’une des principales implantations en France. Outre son centre de R&D, le campus Intel accueille également à Sophia une centaine d’ingénieurs supplémentaires en contrat. Intel vient renforcer l’écosystème microélectronique de la technopole qui regroupe l’ensemble des acteurs de la filière.

"Au plan mondial Intel consacre de 18 à 19 % de son chiffre d’affaires chaque année dans la recherche et le développement, précise Stéphane Nègre, Président d’Intel France. Aujourd’hui, en France, Intel emploie près de 1 000 salariés dont 80 % dans la R&D répartis à Paris, Sophia, Toulouse, Montpellier et Nantes. A Paris on travaille sur l’élaboration des microprocesseurs qui équiperont demain les gros serveurs du CEA par exemple. A Montpellier, c’est un laboratoire qui développe la télévision sur IP alors qu’à Nantes on imagine via la simulation les composants de demain."

"Le centre de R&D de Sophia-Antipolis est appelé à grandir sachant que dans le monde on le nombre d’objets communiquant va tripler en 7 ans pour atteindre 30 milliards à l’horizon 2020. On verra l’application d’objets intelligents comme les réfrigérateurs ou les télévisions, l’automobile…précise Thierry Cammal, Directeur Intel PSI Europe. Les appareils du quotidien sont toujours plus fins et autonomes, toujours connectés et tournés vers de nouveaux usages."

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle