Intel devrait reprendre à Samsung sa couronne dans les puces électroniques en 2019

Les mémoires, qui ont dopé les semi-conducteurs de Samsung Electronics en 2017 et 2018, vont les plomber en 2019 au point d'amputer leur chiffre d'affaires de 20%. Intel devrait en profiter pour reprendre au géant coréen sa couronne dans les puces électroniques qu’il lui a cédée pendant deux ans.

 

Partager
Intel devrait reprendre à Samsung sa couronne dans les puces électroniques en 2019
Usine de semi-conducteurs de Samsung Electronics, en Corée du Sud

C’était prévisible. Samsung Electronics a toutes les chances de rétrocéder en 2019 sa place de numéro un mondial des semi-conducteurs à Intel. Le cabinet IC Insights en est convaincu.

Mémoires, 83% du chiffre d'affaires de Samsung dans les puces

Le géant coréen de l’électronique aura régné sur le marché pendant seulement deux années. Son ascension en tête du podium en 2017, il la doit à sa position dominante dans les puces mémoires. Un segment de marché qui a connu ces des deux dernières années une effervescence exceptionnelle avec une augmentation de la demande, une pénurie de production et une flambée des prix. Son chiffre d’affaires dans les semi-conducteurs a ainsi bondi de 49% en 2017 et de 19% en 2018.

Mais la fête et bel est bien finie. Ce cycle positif est en train de laisser place à un cycle de vaches maigres avec son cortège infernal de contraction de la demande, de surcapacité de production et d’effondrement des prix. De quoi plomber les semi-conducteurs de Samsung Electronics dont les mémoires représentaient 83% du chiffre d’affaires en 2018. Selon IC Insights, son revenu dans les puces électroniques devrait plonger de près de 20% en 2019 à environ 63,1 milliards de dollars.

De son coté, Intel, qui se concentre sur les microprocesseurs pour PC et serveurs, ne subit pas ce phénomène en dents de scie propre aux puces mémoires. Malgré une stagnation de son chiffre d’affaires à 70,6 milliards de dollars en 2019, le géant américain des puces reprendrait haut la main l’avantage avec une avance de plus de 7 milliards de dollars sur Samsung Electronics. Il récupérerait la couronne qu’il détenait de façon ininterrompue depuis 1993 jusqu'en 2016 selon IC Insights. Et l’écart pourrait se creuser en 2020 si la déprime des mémoires se prolonge.

En reflux sur tous les fronts

Les deux années à venir s’annoncent très compliquées pour Samsung Electronics. Le groupe de Séoul, numéro un mondial dans la télévision, les smartphones, les puces mémoires et les écrans Oled, reflue sur tous les fronts. Face à la montée de la concurrence chinoise, il perd du terrain presque partout. Et même dans les puces mémoires, qui constituent sa vache-à-lait, il risque de se confronter à l’arrivée de fabricants chinois à l’appétit d’ogre et aux moyens considérables. En 2018, les mémoires ont sauvé ses résultats malgré la chute de ses livraisons de smartphones pour la première fois depuis 2012 en dessous de la barre de 300 millions d’unités. Il est plus que jamais dans la ligne de mire de Huawei Technologies qui ambitionne de le détrôner en 2020, voire en 2019. Les mémoires ne lui seront d’aucun secours. Au contraire, elles risquent de contribuer à plomber davantage ses résultats.

Cette situation inquiète au plus haut point le gouvernement coréen. Il presse Samsung Electronics (et SK Hynix, l’autre grand fabricant coréen de semi-conducteurs) de sortir du carcan des mémoires en se diversifiant dans les circuits à plus haute valeur ajoutée comme les processeurs pour la voiture connectée, le big data, l’Internet des objets ou l’intelligence artificielle. Pas simple à mettre en oeuvre.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS