Insee : Le chômage baisse, la précarité augmente

Semaine de 41 heures, plein emploi pour les cadres, femmes et jeunes abonnés aux contrats précaires et seniors indésirables : une enquête de l'Insee dévoile les grandes tendances pour l'emploi en 2007.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Insee : Le chômage baisse, la précarité augmente
Le marché de l'emploi s'est nettement amélioré en 2007 : 200 000 personnes ont pu retrouver un emploi, ramenant le niveau du chômage à 8% contre 8,8% l'année précédente. C'est ce que révèle l'enquête annuelle de grande ampleur, publiée ce mercredi par l'Insee, sur le marché de l'emploi l'an dernier, réalisée auprès de 72 000 personnes de 15 ans et plus.

Mais si cette tendance au recul du chômage observée depuis 2005 se confirme, elle s'est faite au détriment de la stabilité et de la qualité de l'emploi. L'enquête révèle en effet la montée progressive du travail précaire comme les stages, CDD, les contrats aidés et les apprentis. Ils représentent 12% des emplois en 2007 après 11,7% en 2006. Autre constat, la part importante du travail à temps partiel : il concerne 17,2 % des salariés dont 82,2 % de femmes. Et plus d'un tiers de ces salariés à temps partiel souhaiterait travailler plus, surtout les jeunes. Plus de 41% d'entre eux jugent leur durée de travail insuffisante.

Les bac +2 moins touchés par le chômage

Par ailleurs l'Insee nous apprend, sans surprise, que tous âges confondus, les chômeuses sont plus nombreuses que les chômeurs (8,5% contre 7,4%), et les ouvriers connaissent un taux de chômage trois fois plus élevé que celui des cadres. Ces derniers avec un taux à 3,3% nagent en plein emploi. Ainsi, les moins diplômés ont toujours autant de mal à s'insérer sur le marché du travail : 13,2% des non-diplômés sont au chômage contre 5,6% des « diplômés du supérieur ». Mais parmi cette dernière catégorie, « les diplômés du supérieur court » (BTS, DUT, etc), attirent toujours plus les employeurs, avec un taux de chômage de 5,2% seulement. A vocation technologique ou professionnelle, ces diplômes à l'issue de formations sanitaires, sociales ou paramédicales, « confirment leur bonne adéquation avec le marché du travail ».

Repères 2007

25,6 millions de personnes ont un emploi dont
3,1 millions en contrats précaires

2,2 millions sont au chômage soit
8 % de la population totale dont
3,3% de cadres
8,5% de femmes
7,4% d'hommes

Autre tendance lourde du marché de l'emploi que confirme l'étude, celle des seniors, toujours indésirables en entreprises. Ainsi, 60% des chômeurs de plus de 50 ans recherchent un emploi depuis plus d'un an et 38% depuis plus de deux ans.

35 heures... sur le papier uniquement

Enfin, l'étude de l'Insee nous donne la durée réelle du travail hebdomadaire. Les salariés à temps complets travaillent en moyenne 41 heures par semaine, et 23 heures à temps partiel. Soit bien au-dessus des 35 heures légales. Les ouvriers effectuent 37,8 heures, les employés 38,2 heures et les techniciens 39,3 heures. En tête, les agriculteurs avec des semaines de 59 heures, juste avant les artisans, commerçants et chefs d'entreprise (55 h) et les cadres (44 h). En associant temps partiel et temps complet, la durée hebdomadaire moyenne atteint 37,9 heures. Et la tendance n'a pas bougé depuis 2003, indique Corinne Prost, de la division emploi de l'Institut. Comme quoi la France qui se lève tôt pour travailler plus n'a peut-être pas attendu les lois du gouvernement Sarkozy.

Carmela Riposa


A lire aussi :
Le chômage en hausse constante, surtout chez les jeunes, 31/07/2008
Emploi des seniors : le gouvernement précise son plan aujourd'hui, 26/06/2008
Emploi : boom attendu en 2008, 09/04/2008
France : le chômage recule de 9,3 % en 2007, 31/01/2008

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS