Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Inondations en Australie : charbon et blé mis à mal

Publié le

Les inondations qui ravagent depuis Noël l’Etat du Queensland, au nord-est de l’Australie, pèsent fortement sur l’économie locale, et sur l’évolution du cours des principales matières premières produites par le pays. Charbon et blé en premier lieu.

Les entreprises citées

L'Australie est en effet victime du phénomène climatique La Niña qui devrait se poursuivre au moins trois mois et a déjà fait 200 000 sinistrés et isolé vingt-deux villes au milieu d'un océan de boue et d'eau brune.

Les pluies torrentielles ont ainsi contraint le Queensland à suspendre l’activité des trois-quarts de ses mines de charbon : un préjudice important pour l’Australie qui demeure le premier exportateur mondial de charbon. L’an dernier, près des deux-tiers de la production mondiale de coke de charbon provenaient en effet du Queensland.

 

 

« 75% de nos mines sont actuellement à l'arrêt en raison de ces inondations, qui ont donc un impact massif sur les marchés internationaux et sur le secteur international de l'acier », a déclaré mercredi Anna Bligh, le Premier ministre du Queensland. Conséquence majeure : l’envol du cours du charbon, dont la tonne est passée de 225 dollars US à 253 dollars en seulement trois semaines, et cette augmentation est loin d’être terminée. Selon les estimations, près de 35 % des exportations australiennes de charbon ont été touchées par les inondations, qui étaient de 259 millions de tonnes en 2009. La facture pour le secteur minier atteindrait le milliard de dollars.

 

La production de blé se trouve également fortement perturbée, dans une période où la demande est pourtant toujours croissante : jusqu’à la moitié de la récolte est devenue inapte à la consommation humaine, alors que l’Australie tient la place de quatrième exportateur mondial de blé. En effet, les trois Etats touchés par les pluies (Queensland, New South Wales et région de Victoria) représentent 42 % de la production de blé nationale.

Enfin, le sucre et le coton, dont l’Australie est respectivement le 2ème et le 3ème exportateur mondial, voient aussi leurs cours augmenter suite à ces intempéries, et atteignent des records historiques.

 

Léopoldine Lanfrey, avec Reuters

 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle