Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Inondations à Montpellier : "4 à 5 millions" de dégâts chez Profils Systèmes

, ,

Publié le

Diaporama Installé à Baillargues, le fabricant de profilés aluminium Profils Systèmes (400 salariés) a vu l’un de ses deux bâtiments (logistique et atelier de produits semi-finis) envahi par 80 centimètres d’eau lors de l’épisode diluvien qui a touché l’agglomération montpelliéraine le 29 septembre. Les experts estiment les dégâts matériels " entre 4 et 5 millions d’euros" . Dans le bâtiment de production qui a échappé au sinistre, l'activité a repris "plein pot" dès mercredi  1er octobre au matin.

Inondations à Montpellier : 4 à 5 millions de dégâts chez Profils Systèmes
Inondations à Montpellier : "4 à 5 millions" de dégâts chez Profils Systèmes
© Profils Systèmes

Les entreprises citées

Lundi 29 septembre à 17 heures, l’un des deux bâtiments de Profils Systèmes sur le parc d’activités Massane de Baillargues, près de Montpellier (Hérault), a été envahi "en une demi-heure par 80 centimètres d’eau boueuse, frémit le directeur général et fondateur du fabricant de profilés aluminium Christophe Derré, joint cet après-midi par Usinenouvelle.com. Pourtant, grâce à la création d’un bassin de rétention après l’inondation de 2003 durant laquelle le site avait connu 40 centimètres d’eau et 1,4 million de dégâts, on se pensait à l’abri. Mais là, c’était dantesque, je n’ai jamais vu tomber autant d’eau en si peu de temps".

Le dirigeant dit au passage merci à la mairie de Baillargues, "qui nous a aidé avec un tractopelle à casser le mur d’enceinte de l’usine car on ne pouvait plus sortir par l’entrée sous les eaux, et a hébergé ceux qui n’ont pas pu ou voulu rentrer. Des dizaines de personnes étaient sur le site et il était interdit de les laisser partir à cause de l’alerte rouge."

4 et 5 millions d’euros de dégâts matériels

Les experts, venus sur le site de Profils Systèmes mercredi 1 er octobre, ont livré une première estimation des dégâts matériels "entre 4 et 5 millions d’euros, livre Christophe Derré. Seul l’immeuble de 13 000 mètres carrés a été touché. C’est le bâtiment qui accueille la logistique et l’atelier de production de produits semi-finis, ceux-ci ne représentant que 2 à 3 % du chiffre d’affaires. Plus en hauteur, le bâtiment de production de 30 000 mètres carrés n’a heureusement pas été touché. La production a redémarré plein pot dès ce matin."

Le nettoyage et la remise en état ont de leur côté démarré dès hier : "Les services techniques de la mairie nous ont aidé à pomper l’eau. Les équipes de Profils Systèmes sont formidables. Elles travaillent avec acharnement pour retourner à la normale le plus rapidement possible. L’informatique a redémarré, le fax de prise de commandes fonctionne. Les machines touchées sont isolées, bâchées, nous utilisons des dessicateurs pour évacuer l’humidité. Mais le limon colle partout... Nous espérons que les machines pourront redémarrer, mais même si c’est le cas, les experts disent qu’il faudra les changer. Il faudra aussi chiffrer la perte d’exploitation."

Que faire dans l'avenir ?

Le manager s’interroge aussi sur les travaux nécessaires pour protéger le site à l’avenir : "On a du foncier, on va se poser la question de savoir s’il faut reconstruire plus haut. En tous les cas, il faut trouver une solution. On va voir avec le maire, avec l’agglomération."

Profils Systèmes, filiale française du groupe Corialis, emploie environ 400 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires de 92 millions d'euros en 2013. Ses profilés sont utilisés dans le bâtiment (portes, fenêtres, vérandas de haute performance énergétique) et certains profilés spéciaux pour le marché du photovoltaïque.

L’arrêté de catastrophe naturelle devrait concerner Baillargues comme une soixantaine de communes héraultaises. Il devrait être pris mercredi 8 octobre en conseil des ministres, selon le ministre de l’Intérieur qui s’est rendu en Hérault le 30 septembre.

Sylvie Brouillet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle