[Innover contre le virus] Pallier le manque de respirateurs, des makers aux géants de l’industrie

Pendant l'été, Industrie & Technologies revient sur plusieurs mois de mobilisation des industriels et des chercheurs pour faire face à la pandémie de Covid-19. Dès le mois de mars, un danger menaçait d’aggraver la situation sanitaire : la pénurie annoncée de respirateurs artificiels dans les établissements de santé, indispensables pour traiter les cas critiques de malades atteints du Covid-19. Aux quatre coins de la France – et même ailleurs - bidouilleurs du dimanche, ingénieurs en tout genre et entreprises cotées en bourse se sont mis à plancher sur des modèles simplifiés pour passer le pic épidémique.

Partager
[Innover contre le virus] Pallier le manque de respirateurs, des makers aux géants de l’industrie

Fin mars, les fabricants traditionnels ont promis une hausse de la production

Avant la crise sanitaire, les hôpitaux français, équipés d’environ 5 000 ventilateurs médicaux, en commandaient entre 1 000 et 1 500 par an. Pendant la pandémie, « on nous en demande des centaines chaque semaine », témoigne Christophe Hentze, le directeur général France de Löwenstein Medical, un fabricant allemand de ce type d’équipement, au micro de Franceinfo le 17 mars. L’usine de Hambourg de son groupe a alors décidé de doubler sa production, tout comme l’américain GE Helathcare . Mais bien souvent, ces productions ont été réservées à la demande domestique. Quid d’Air Liquide, seul (modeste) producteur de respirateurs artificiels dans l’Hexagone ?

Un groupement industriel se forme le 31 mars autour d’Air Liquide

Justement, le groupe français est alors en pourparlers avec l’Etat et trois autres industriels, PSA, Valeo et Schneider Electric, pour passer d’une maigre production de 200 respirateurs par an à 10 000 d’ici mi-mai. Dans ce groupement industriel , annoncé par Emmanuel Macron le 31 mars, PSA a mobilisé une partie de son usine de Poissy pour assembler le bloc mécanique du respirateur, Valeo a mis à disposition sa maîtrise de la chaîne d’approvisionnement et aidé à concevoir les lignes de fabrication et Schneider Electric les a certifiées et montées et a pris en charge la fabrication d’une pièce, le circuit patient, dans son usine de Chasseneuil-du-Poitou. Un projet d’envergure, entaché d’une polémique sur le choix des modèles de respirateurs par la suite.

La Fédération hospitalière de France travaille, plus discrètement, sur son propre modèle

On l’a appris plus tard, Schneider Electric n’est alors pas engagé seulement dans le groupement industriel rassemblé par l’Etat français. Des ingénieurs du groupe aident aussi la Fédération hospitalière de France (FHF) à concevoir puis industrialiser un autre modèle de respirateur. Enguerrand Habran, le directeur de l'innovation Fonds de dotation de la FHF, en parlait en exclusivité à Industrie & Technologies le 25 mars.

A travers le monde, d’autres s’y mettent également

Au Royaume-Uni, Airbus et Thales ont cofondé un consortium similaire au français , avec ce même objectif de fabriquer 10 000 respirateurs, mais constitué de 21 industriels. Ailleurs dans le monde, toutefois, l’industrie n’a pas été la seule à se mobiliser. Un grand nombre de particuliers, du bricoleur équipé d’une imprimante 3D à des équipes d’ingénieurs professionnels, se sont lancés dans la conception d’un modèle de respirateur open source et reproductible . Mais beaucoup se sont cassés les dents sur un problème : comment réaliser un modèle rapidement industrialisable.

Les respirateurs, des appareils complexes pour un traitement exigeant

Chez Industrie & Technologies, nous nous sommes posé la question : pourquoi est-ce si difficile de fabriquer un respirateur ? En regardant sous le capot, accompagnés de spécialistes de la fabrication de tels appareils et d’un médecin-urgentiste du célèbre hôpital Johns Hopkins, aux Etats-Unis, on s’aperçoit qu’il faut un certain nombre de critères pour faire un respirateur efficace pour soigner les cas les plus graves de Covid-19 .

Et la Logan des respirateurs vit le jour !

Ce n’est pas pour ça qu’on ne peut pas y arriver ! La preuve, avec la MakAir , un respirateur low-cost mais adapté au traitement du Covid-19 conçu par une poignée d’entrepreneurs nantais membres du collectif Makers for life.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie pharmaceutique

VALVES SOUDABLES

OPS PLASTIQUE

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé d'Affaires Conformité Machines (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Foy la Grande

Remplacement du système sécurité incendie du collège Elie Faure

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS