Innotrans, la foire aux innovations pour une mobilité durable

Le salon Innotrans, qui se déroule à Berlin du 18 au 21 septembre, est l’occasion pour les industriels du ferroviaire de dévoiler leurs innovations. Avec un thème dominant : rendre le transport ferroviaire encore plus propre et moins énergivore.

Partager
Innotrans, la foire aux innovations pour une mobilité durable
Le nouveau métro chinois arrive à Berlin.

A Berlin, l’été indien est au rendez-vous. Entre les halls, les derniers trains sont exposés à l’extérieur. Les Russes et les Italiens continuent à vendre les charmes de leurs locomotives avec des hôtesses lourdement maquillées, mais celui qui retient toute l’attention, c’est le métro CRRC (China Railway Rolling Stock Corporation). L’ogre chinois qui fait peur aux Européens a ménagé le suspens, mardi 18 septembre, pour le premier jour d’Innotrans à la Messe de Berlin.

Et ce n’est qu’en tout début d’après-midi qu’il a dévoilé les charmes de sa nouvelle rame devant une foule intriguée, faisant crépiter les appareils photo. L’immense tissu orange qui recouvrait le métro s’est effacé pour faire apparaître Cetrovo, une rame en fibre de carbone, 13 % plus légère que les rames existantes, qui sont en acier ou aluminium. Et donc moins consommatrice d’énergie.

Alstom sur tous les fronts

Mais les Européens ne sont pas en reste. A commencer par notre champion national Alstom, qui a bénéficié 24 heures avant le début du salon de la mise en service commerciale des premières rames Coradia iLint propulsées à l’hydrogène entre Bremerhaven et Cuxhaven en Basse-Saxe.

A LIRE AUSSI

Premier voyage à bord du train à hydrogène d'Alstom

Il annonçait le même jour travailler avec la SNCF sur une motorisation hybride sur le même principe que la Prius de Toyota: rouler en ville jusqu’à 50 km/h avec les batteries, puis passer au diesel. Un projet destiné aux petites lignes non électrifiées. Les deux protagonistes avancent une baisse des émissions de gaz à effet de serre de 20%.

Le spécialiste de la location et de la gestion de flottes de trains, Alpha Trains et l'industriel Rolls Royce ont annoncé avoir signé une lettre d'intention à Innotrans, ce jeudi 20 septembre, pour un projet de conversion de trains diesel en trains hybrides. Et comme Alstom et la SNCF, ils proposent de transformer la flotte existante. Alpha Trains prévoit la reconversion de l’ensemble de sa flotte diesel existante en Allemagne, soit plus de 140 trains. En Allemagne, 38 % du réseau (en km) n'est pas électrifié, contre 41% en France. Dans l'Hexagone, ce sont pour l’essentiel les lignes les moins circulées.

Bombardier offensif

Chez le Canadien Bombardier, dont l’activité transport est largement européenne, la solution pour ces lignes passe par le train à batteries, présenté mercredi 19 septembre à la presse. "Le rendement de l’hydrogène compressé ne dépasse pas 50 %, pour les batteries il atteint 80%, indique à l’Usine Nouvelle, Benoit Gachet, directeur marketing chez Bombardier pour défendre sa solution. Pour l’hydrogène, ce n’est pas le ferroviaire - qui consomme 500 moteurs diesel par an - qui décidera de son avenir, mais la route avec 50 000 moteurs pour les bus et cars et 500 000 moteurs pour les camions en Europe." Des arguments très offensifs pour mettre en avant la nouvelle technologie de Bombardier...

La solution présentée est donc un train allemand Talent 3 équipé de batteries pour une puissance de 500 kW/h et une autonomie de 40 kilomètres. Ce qui permet de n’électrifier que partiellement une ligne, afin que le train se recharge sur le mode du biberonage appliqué aux tramways. Et Benoit Gachet entrevoit un potentiel de près de 500 train AGC à convertir en France. Il assure que l’on pourrait doubler les batteries sur les TER pour obtenir 80 kilomètres d’autonomie.

La mode est aux économies d’énergie

Sur la très grande vitesse, la mode est également à la réduction des consommations. La SNCF a passé au début de l’été commande de 100 rames de TGV 2020, rebaptisé Avelia Horizon, qui seront livrées à partir de 2023. "La course à la vitesse n’est pas l’enjeu du moment, a tenu à préciser Jean-Marc Tessier, directeur du programme TGV 2020. C’est de baisser le coût complet à la place avec 20% de consommation d’énergie en moins et 20 % de places supplémentaires."

Mais la réduction de la consommation passe aussi par l’écoconduite. Alstom a développé un simulateur pour les conducteurs de tramways. Le premier réseau à l’utiliser sera le tram de Caen en 2019.

Enfin, alors que l’on parle de trains autonomes, Siemens a présenté un tramway autonome qui roule en test sur un trajet de 6 km près de Potsdam près de Berlin. Alstom avait testé l’autonomie de son tramway pour rentrer et sortir du garage.

Olivier Cognasse, à Berlin

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

42 - ANDREZIEUX BOUTHEON

Assurance Des Vehicules A Moteur Et Risques Annexes.

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS