Injectables : Recipharm bascule vers les petites séries

Le façonnier suédois Recipharm investit 2,5 millions d'euros dans une nouvelle ligne de production de traitements injectables sur son site de Monts (Indre-et-Loire). Il anticipe le marché des injectables d'origine biologique.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Injectables : Recipharm bascule vers les petites séries
Le façonnier pharmaceutique suédois Recipharm vient de mettre en service une nouvelle ligne de production de traitements injectables sur son site de Monts (Indre-et-Loire).

Le façonnier pharmaceutique suédois Recipharm (1 600 salariés, 237 millions d'euros de chiffre d'affaires) vient de mettre en service une nouvelle ligne de production de traitements injectables sur son site de Monts, près de Tours (Indre-et-Loire). Il a investi 2,5 millions d'euros dans cette installation de répartition et de remplissage en zone stérile. Entre cinq et vingt-cinq recrutements sont envisagés en fonction des volumes.

Sous-traitant et dépendant à 80% des commandes d'AstraZeneca, Recipharm cherche à "diversifier les productions en proposant des petites et moyennes séries", résume Jean-Paul Berreby, directeur adjoint de cette usine qui fabrique des anesthésiques locaux pour les sutures, les opérations chirurgicales simples, les péridurales.

Montée en puissance des médicaments à base de cellules

Cet investissement coïncide avec la montée en puissance des médicaments à base de cellules, illustrée par le laboratoire d'excellence Mabimprove de l'université de Tours sur les anticorps monoclonaux. Si aucune convention n'a été signée entre l'industriel et l'université, un rapprochement est à l'étude. "Nous avons déjà des productions d'injectables d'origine biologique en phase d'études cliniques pour des clients danois et allemands", assure Michel Saudemon, directeur général.

Par ailleurs, le façonnier a obtenu l'agrément de l'autorité américaine du médicament (FDA) l'an passé et a entamé une production d'anesthésiques pour un labo vétérinaire anglais.

A Monts, Recipharm (28 millions d'euros de chiffre d'affaires) produit quelque 200 références d'injectables à destination du monde entier. 191 salariés travaillent dans cette usine de 26 000 mètres carrés, constamment rénovée, et qui a appartenu à AstraZeneca jusqu'en 2007.

Stéphane Frachet

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS