Ingenico parie sur une consolidation du paiement sur le web

PARIS (Reuters) - Ingenico s'attend à ce que le secteur du paiement sur internet connaisse une vague de consolidation similaire à ce qu'a vécu en moins de dix ans la partie physique de l'activité, a déclaré mercredi le PDG du spécialiste français des services de paiement.

Partager

"C'est une course de vitesse, c'est un secteur de consolidation", a déclaré Philippe Lazare sur la radio BFM Business. "Si vous regardez la consolidation qui a eu lieu dans l'univers des terminaux, en 2007 il y avait une vingtaine de fabricants (...) au niveau mondial qui étaient capables de nous concurrencer. Aujourd'hui, il reste deux sociétés dignes de ce nom: Ingenico d'une part et Verifone d'autre part."

"Et il se passera la même chose dans l'univers du paiement sur internet, c'est notre pari", a ajouté le PDG d'Ingenico.

Le groupe français a renoncé lundi à racheter son concurrent britannique WorldPay. Selon la presse, Ingenico avait relevé son offre de 6 à 6,6 milliards de livres sterling (de 8,2 à 9,0 milliards d'euros), mais les discussions n'ont pas abouti. (Voir et)

(Gilles Guillaume, édité par Benoît Van Overstraeten)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS