INFORMATIQUELE NETWORK COMPUTER FAIT BOUGER LE PCAlors que Sun présente son NC, les constructeurs ne rêvent plus que de diminuer le coût d'utilisation de vos PC.

Partager

INFORMATIQUE

LE NETWORK COMPUTER FAIT BOUGER LE PC

Alors que Sun présente son NC, les constructeurs ne rêvent plus que de diminuer le coût d'utilisation de vos PC.



On connaissait le PC. On se fait à la notion de NC (" network computer "), un embryon de PC à un stade intermédiaire entre le terminal informatique et le micro. Voici, chez Sun, le JC (Java Computing), avec la JS (Java Station). Et voilà le NetPC, un PC simplifié promu par Microsoft et Intel. Et encore la Zero Administration Initiative for Windows, par laquelle Microsoft enrichit Windows de fonctions de gestion des parcs. Et, enfin, l'Advanced Manageability Alliance, forgée entre Intel et IBM pour proposer des solutions dans ce même domaine.

La cible : les grandes entreprises

Le point commun à cette avalanche d'annonces : la volonté de baisser le coût d'exploitation des parcs de micro-informatique. La cible : les grandes entreprises. Le refrain, repris à l'unisson : " D'après le Gartner Group., le coût total d'administration d'un PC se chiffre à 12 000 dollars par an. C'est beaucoup trop ! " Le moteur de toute cette excitation est le NC, en particulier, l'annonce de la version Sun du NC, la Java Station. Pour Sun, c'est une annonce majeure. Il mise tout sur le développement de ce qu'il baptise Java Computing. Une informatique reposant sur de puissants serveurs (les siens de préférence...) et des postes de travail de type NC (Java Station... de préférence). Le logiciel miracle qui rend cela possible est Java, le langage de Sun. Il permet d'exécuter sur le NC des programmes résidant sur le serveur, et donc de se contenter d'un poste client minimaliste. L'argument clé pour vendre le NC en général, et la Java Station en particulier, est son extrême facilité d'administration : presque tout réside sur le serveur comme au bon vieux temps des mainframes. Le coût d'exploitation est donc minimal : " 2 500 dollars par an ", avance Sun pour la Java Station. La généralisation du NC n'est certes pas pour demain. Mais, en allumant des contre-feux, les constructeurs de PC avouent qu'ils prennent désormais la menace au sérieux. Témoin, le NetPC avancé par Intel et Microsoft. Une épure pour un PC simplifié, moins cher à l'achat (1 000 dollars) et à l'usage. De Compaq à Hewlett-Packard, en passant par Nec, les principaux fabricants de PC, sauf IBM, y adhèrent. Ce n'est pas tout. Chez Microsoft, le NetPC est complété par la Zero Administration Initiative for Windows. Un ensemble de logiciels pour faciliter l'usage du PC et en simplifier l'exploitation, qui sera intégré aux prochaines versions de Windows 95 et NT. IBM, enfin, joue la même partition avec Intel. Leur Advanced Manageability Alliance proposera un matériel de gestion de réseaux, de logiciels de gestion de PC et de systèmes pour... réduire la complexité d'installation et d'usage du PC. Il faudra bien une année avant que les utilisateurs de PC profitent de tous ces produits. Mais c'est une véritable aubaine. Qu'est-ce qu'on dit au NC ?





La première Java Station

La Java Station 1 de Sun est le premier membre d'une famille qui a vocation à couvrir un large spectre de puissance. Elle est bâtie autour d'une puce microsparc II et offre de 8 à 64 mégaoctets de mémoire centrale et une connexion 10 Base T. Elle " boote " sur le réseau et dispose d'un moniteur de 14 ou 17 pouces. Prix : 5 600 francs avec 8 mégaoctets et un écran de 14 pouces ; 8 400 francs avec 16 mégaoctets et un écran de 17 pouces.

Elle sera suivie à la mi-1997 d'une version plus évoluée, Java Station 10, débarrassée de son ventilateur, offrant la connexion 100 Base T et Wan et bootant sur mémoire flash. Les prochaines versions inclueront la puce PicoJava de Sun, qui devrait " multiplier ses performances par vingt ".

USINE NOUVELLE N°2569

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS