INFORMATIQUELE COUPLE INTEL/WINDOWS NT À L'ASSAUT DES STATIONS DE TRAVAILCompaq et HP vont proposer des stations de travail graphiques avec puce Intel et système d'exploitation Windows NT. Marchés visés, la CAO et le multimmédia. Une nouvelle ère commence.

Partager

INFORMATIQUE

LE COUPLE INTEL/WINDOWS NT À L'ASSAUT DES STATIONS DE TRAVAIL

Compaq et HP vont proposer des stations de travail graphiques avec puce Intel et système d'exploitation Windows NT. Marchés visés, la CAO et le multimmédia. Une nouvelle ère commence.



Coup sur coup, Compaq et Hewlett-Packard ont annoncé leur arrivée sur le marché des stations de travail graphiques bâties autour de processeurs Intel et tournant sous système d'exploitation Windows NT. Révolution ou non-événement ? Les deux.Tout dépend du point de vue. Sur le plan technique, c'est un quasi-non-événement. Car, a bien y regarder, une " station de travail " au standard " Wintel " (Windows-Intel) n'est jamais qu'un PC de haut de gamme muni d'une carte graphique au format OpenGL et d'une solide mémoire. Il y a belle lurette que les utilisateurs de CAO disposent de telles " stations ". La nouveauté est que, au lieu de vendre un PC qu'un intégrateur - voire l'utilisateur lui-même - métamorphose en station graphique en la dotant des cartes ad hoc, les deux constructeurs prennent la peine de livrer des PC entièrement configurés pour ces applications.

Trois raisons motivent cet intérêt soudain

La station Vectra XW de Hewlett-Packard n'est ainsi qu'un Vectra XU (un PC avec deux Pentium Pro à 200 mégahertz) équipé en standard de la carte d'Accel Graphics. Même démarche chez Compaq. Il utilise, lui, les sous-systèmes graphiques de l'allemand Elsa (pour le milieu de gamme) et d'Intergraph (pour le haut de gamme). L'arrivée de ces deux constructeurs - et surtout d'HP - sur ce créneau est, en revanche, une vraie révolution. On comprend que Compaq, qui ambitionne de passer du statut de " fabricant de PC " à celui de " grand constructeur en informatique ", ne néglige pas ce marché. Il est certes restreint, mais croît à bonne allure et, surtout, laisse des marges bien supérieures à celles des PC. Mais que Hewlett-Packard, le champion des stations de travail graphiques Risc et Unix, lance un produit concurrent de ses propres produits en dit long sur l'évolution du marché. Trois raisons motivent cet intérêt aussi soudain que violent. La première est tout simplement la disponibilité des processeurs Pentium Pro 200 MHz. Ainsi équipées, de telles machines peuvent prétendre concurrencer les stations Risc/Unix de milieu de gamme sur des applications comme la CAO mécanique 3D. Une concurrence d'autant plus redoutable que la logique de production en volume de leurs puces et système d'exploitation leur donnent, à puissance égale, un très sérieux bonus en matière de prix. Raison deux : le marché du graphique avancé n'est plus aujourd'hui limité à la seule CAO. S'y ajoute celui de la création multimédia. Et, alors que la CAO s'identifie à l'univers Unix, cette dernière est traditionnellement acquise au micro, Apple le plus souvent, mais également Windows. Compaq et Hewlett-Packard espèrent ainsi capter avec la même machine à la fois les utilisateurs de la CAO sous Unix et ceux de la création graphique sur PC. Enfin, et c'est fondamental, la plupart des grands applicatifs sont aujourd'hui disponibles sous Windows NT, ce qui lève le dernier obstacle à l'achat d'une ma- chine Wintel. C'est vrai du côté CAO (avec les logiciels de Parametric Technology, SDRC, Unigraphics...) comme de celui de la création graphique, où les produits majeurs (3D Studio, d'Autodesk ; Softimage, de Microsoft ; Authorware, de Macromedia...) sont acquis à NT. Fortes de ces arguments, les stations Wintel s'apprêtent donc à mener la vie dure aux champions du Risc/Unix, les Sun et autres Silicon Graphics, ne leur laissant que le choix de se réfugier dans le haut de gamme. Et même Hewlett-Packard, qui accepte pourtant de s'" autocannibaliser ", aura du souci face à un adversaire aussi déterminé que Compaq. Il n'a, lui, rien à perdre à inonder le marché de ses stations Wintel. Franck BARNU



INTERGRAPH, LE PIONNIER

Compaq et HP ne sont pas les premiers à jouer la carte Intel-Windows NT pour le graphique avancé. Depuis plus d'un an, l'éditeur de CAO Intergraph a choisi de tout miser sur le couple Intel-Microsoft. Il dispose désormais d'une large gamme de stations, la série TDZ, incluant de un à quatre processeurs Pentium Pro 200 MHz avec un sous- système graphique maison (celui que Compaq livrera avec ses futures stations).

USINE NOUVELLE N°2560

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS