INFORMATIQUEL'INFORMATIQUE COMMUNICANTE PRÊCHE POUR LES RÉSEAUX LOCAUXEric Nizard veut élargir l'usage des réseaux locaux à des applications de type embarqué, aussi bien dans l'avionique que dans l'automobile.

Partager

INFORMATIQUE

L'INFORMATIQUE COMMUNICANTE PRÊCHE POUR LES RÉSEAUX LOCAUX

Eric Nizard veut élargir l'usage des réseaux locaux à des applications de type embarqué, aussi bien dans l'avionique que dans l'automobile.



Le Boeing777 sera le premier avion civil intégrant un réseau local pour des fonctions d'avionique. Sur ce réseau sont connectés un calculateur de maintenance, des capteurs et une imprimante. Le fournisseur de ce serveur d'impression est l'équipementier français Sextant Avionique. L'entreprise qui a conçu et écrit le protocole de communication de ce réseau est une jeune PMI d'Issy-les- Moulineaux (Essonne) de quatre personnes au nom en parfaite adéquation avec son métier: L'Informatique communicante. Eric Nizard a fondé son entreprise en 1990. Auparavant, il a contribué, au sein du groupe PSA, au développement des réseaux de communication. Objectif de l'entreprise aux compétences en télécommunications très pointues qu'il a créée: élargir l'usage des réseaux locaux à des applications de type embarqué, comme on en trouve dans l'industrie, l'aéronautique ou l'automobile. "Les ingénieurs qui conçoivent des systèmes dans cet environnement n'ont souvent pas la culture "réseau local", même si celle-ci peut exister dans d'autres départements de l'entreprise. Notre ambition est de leur apporter cette compétence et de les aider à optimiser leurs applications", explique Eric Nizard. C'est d'ailleurs exactement de cette façon que la PMI s'est retrouvée à travailler avec Boeing. "Sextant Avionique avait développé une imprimante avionique et a fait appel à nous pour la transformer en serveur d'impression sur réseau local. Quand Sextant Avionique a été retenue pour le système d'impression du 777, nous avons tout naturellement continué avec eux." Cette collaboration prestigieuse, qui vaut à la PMI un "Certificate of Achievement" de l'avionneur américain, a occupé l'entreprise pendant près de trois ans. Pour définir le réseau, son protocole et porter les logiciels de communication. Ensuite, calme plat du côté de ce type d'application. Résultat? L'Informatique communicante a développé une activité un peu plus prosaïque: l'aide à la définition, l'installation et la validation de réseaux d'entreprise. Elle compte déjà plusieurs clients, dont la RATP, qui lui ont permis de maintenir son chiffre d'affaires à hauteur de 1million de francs. Mais Eric Nizard n'en démord pas. Il pense toujours que les réseaux locaux ont leur place aussi dans l'avionique comme dans l'automobile. Et que, fort de son expérience avec Boeing, il dispose de sérieux atouts pour séduire avionneurs et équipementiers. Franck BARNU



Le réseau du boeing 777

Le réseau local du Boeing777 ne véhicule pas des données critiques, il sert essentiellement à la maintenance de l'appareil. C'est un réseau FDDI qui a été retenu, conforme au protocole OSI à sept couches. L'Informatique communicante a participé à sa définition et a adapté le protocole OSI au monde de l'avionique. Elle a en outre conçu et réalisé le logiciel du serveur d'impression, réalisé par Sextant Avionique. Enfin, l'entreprise d'Eric Nizard a conçu et écrit le protocole Apap (Avionique Printer Application Protocol), qui permet aux équipements du réseau d'envoyer des messages à l'imprimante.

USINE NOUVELLE N°2507

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS