InformatiqueIBM RECONCILIE PAPIER ET ORDINATEUR PORTABLEFidèle à sa réputation d'innovateur, IBM a dévoilé un nouveau concept de portable qui prend en compte l'utilisation d'un bloc-notes papier.

,

Publié le

Informatique

IBM RECONCILIE PAPIER ET ORDINATEUR PORTABLE

Fidèle à sa réputation d'innovateur, IBM a dévoilé un nouveau concept de portable qui prend en compte l'utilisation d'un bloc-notes papier.



Le futur ordinateur portable dernier cri d'IBM sera livré avec du papier et un stylo ! Le Transnote, dévoilé le 12 janvier par Big Blue, marie avec un savoir-faire remarquable un Thinkpad et une table à numériser les notes manuscrites. Concrètement, l'appareil, qui pèse 2,5 kilos, se présente sous la forme d'un bloc au format A4 que l'on ouvre comme un livre. Malgré sa compacité, la partie gauche (puce 1 sur la photo) est en fait un portable Thinkpad logé dans un peu moins de 2 centimètres d'épaisseur. Equipé d'un écran tactile pivotant de 10,4 pouces qui s'installe sur pied, il dispose d'un clavier de taille quasi normale (95 % de la surface d'un clavier de portable classique). Pentium III à 600 mégahertz, mémoire vive de 64 mégaoctets, disque dur de 10 gigaoctets, modem de 56 Kbps, carte Ethernet, etc., la configuration est musclée.

Un potentiel prometteur

Moins impressionnante, la partie droite (puce 2) accueille un bloc-notes de papier au format A4 et un stylo qui peut s'utiliser sans que l'ordinateur portable soit allumé. A priori, rien d'exceptionnel. Et pourtant, si le papier est tout à fait classique, le stylo, équipé de capteurs radio, numérise les tracés effectués à l'encre sur le papier. La partie droite embarque en fait une tablette digitale qui numérise les mouvements du stylo. 40 pages manuscrites peuvent ainsi être conservées dans 2 mégaoctets de mémoire flash. Quel intérêt ? Les pages mémorisées sont ensuite récupérables par le portable, car, évidemment, la partie droite et la partie gauche communiquent. Tout ce qui a été écrit sur le bloc-notes peut ainsi être consulté sur le portable avec la puissance d'indexation de l'informatique. L'utilisateur peut entourer des mots clés sur une page qui sera alors plus facile à retrouver. Le Transnote fait ici appel à un logiciel de reconnaissance d'écriture qui peut, à la demande, transformer l'écriture manuscrite en texte ASCII. Avec une limite, toutefois : le taux de reconnaissance n'étant pas de 100 %, il faut parfois se référer au texte original, qui est enregistré automatiquement. IBM pense que son produit va attirer toutes les personnes qui, en plus d'utiliser un portable, continuent de prendre beaucoup de notes manuscrites. " Un étudiant peut très bien prendre ses cours au quotidien sur le bloc-notes et les archiver sur le portable ", explique Jim Alfarro, consultant chez IBM travaillant sur le concept. Le potentiel de l'appareil est énorme. En quelques secondes, un schéma peut être envoyé dans un mail en pièce jointe. Les graphistes peuvent aussi se servir de l'interface pour dessiner. " Les médecins, les psychologues, peuvent aussi l'utiliser sans perturber leurs patients, qui seraient choqués par l'utilisation d'un ordinateur ", ajoute Jim Alfarro. Selon lui, IBM a investi " plusieurs " millions de dollars sur cinq ans pour créer le Transnote. Certes, prises une à une, les technologies mises en oeuvre ne sont pas révolutionnaires. " L'écriture manuscrite date quelque peu ", plaisante Jim Alfarro. Mais leur combinaison est particulièrement judicieuse.

Premier modèle attendu à la fin du mois de février

Indéniablement, le Transnote s'inscrit dans l'air du temps. Le succès du Palm a montré l'intérêt pour les interfaces tactiles. Et, au dernier Comdex, Microsoft a présenté le concept de TabletPC, un prototype de tablette tactile équipé de Windows sur lequel on écrit directement à la main. Si la commercialisation de ce dernier est annoncée pour la fin de 2002, celle du Transnote est prévue pour la fin février aux Etats-Unis et en Europe. L'engin devrait coûter " environ 3 000 dollars ". En France, il faudra compter près de 20 000 francs hors taxes, un prix comparable à celui des portables de haut de gamme actuels. En attendant - qui sait ? - la démocratisation du concept.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte