Quotidien des Usines

InformatiqueGUERRE DES STANDARDS DANS LE STOCKAGEAprès avoir vendu ses activités disques durs à Maxtor, Quantum s'apprête à lancer un format de stockage sur bande concurrent de celui de HP, d'IBM et de Seagate.

,

Publié le

Informatique

GUERRE DES STANDARDS DANS LE STOCKAGE

Après avoir vendu ses activités disques durs à Maxtor, Quantum s'apprête à lancer un format de stockage sur bande concurrent de celui de HP, d'IBM et de Seagate.



Avis de tempête sur le marché du stockage sur bande. Quantum, le numéro 1 mondial, va commercialiser en janvier prochain son nouveau format Super DLT. Un standard destiné à contrer IBM, HP et Seagate, qui ont commencé à produire des lecteurs et cartouches sous un format concurrent, le LTO. Entre les deux, la lutte s'annonce serrée. Offrant des capacités importantes pour un coût proportionnellement très faible, le stockage sur bande est un outil précieux pour les entreprises. Il permet de sauvegarder les données qui ont un faible taux de consultation, comme les ordres bancaires, les mails commerciaux ou les fichiers des ressources humaines.

Des formats de performances équivalentes

Actuellement, le marché des cartouches offrant des capacités de 10 à 40 Gigaoctets est le plus important. Quantum en est le principal acteur, avec 80 % de parts de marché. Mais, du fait de l'explosion du volume de données manipulées, une mise à jour technologique s'impose aujourd'hui aux entreprises. Or les deux nouveaux formats, LTO et SDLT, affichent pratiquement les mêmes performances. Le lecteur SDLT 220 de Quantum gère des cartouches de 110 Gigaoctets (Go) pour un débit de 11 mégabits par seconde (Mbps), tandis que le format LTO manipule des cartouches de 100 Go avec un débit de 16 Mbps. Du coup, IBM, HP et Seagate ont choisi, pour s'imposer, de proposer un standard ouvert. N'importe quel industriel peut acheter un brevet et fabriquer des lecteurs ou des cartouches compatibles sans avoir à verser de royalties. Quantum, dont le format reste propriétaire, s'appuie de son côté sur une compatibilité avec l'existant. Ses nouveaux lecteurs peuvent lire les anciennes cartouches. Or le fabricant dis-pose d'un parc installé énorme. Il a vendu 1,5 million de lecteurs et 50 millions de cartouches. " La migration du DLT vers le SDLT est beaucoup moins onéreuse ", ajoute Daniel Grausse, responsable commercial en Europe du Sud du fabricant de bandothèques Overland. Selon lui, outre l'achat du matériel, les coûts indirects, notamment en ressources humaines, sont très importants pour passer du DLT au LTO. Reste que, pour les fournisseurs de cartouches, l'adoption du nouveau standard de Quantum est un investissement lourd. Mélangeant lecture optique et lecture magnétique, les cartouches SDLT sont plus chères à produire pour les fournisseurs, un surcoût qui vient s'ajouter aux royalties demandées par le fabricant. " C'est un investissement qui mise sur d'importants volumes de vente à long terme ", confie Alec Clément, responsable marché des produits informatiques professionnels chez Fujifilm. Selon lui, avec l'explosion des besoins, il y aura demain de la place pour les deux formats. " Mais, sur un marché très sensible à la qualité, le moindre défaut de production sera fatal ", souligne Alec Clément. " Cela sera autant une guerre technologique qu'une guerre commerciale ", commente Philippe Ory, directeur du marketing de Quantum en Europe. " Dans un premier temps, le prix des lecteurs va baisser. Puis celui des cartouches devrait chuter de moitié ", confirme Alec Clément. Une bonne nouvelle, pour les entreprises.



Quantum se recentre sur la bande

En vendant à Maxtor ses activités disques durs, pour 2,3 milliards de dollars, en octobre dernier, Quantum s'est complètement détaché de son marché d'origine. Baisse des prix, marges proches de zéro, malgré l'explosion des volumes de production, l'industrie du disque dur est en crise, et le fabricant a préféré se focaliser sur les solutions de stockage plus rentables. Rebaptisée Quantum, la nouvelle société regroupe désormais trois entités : la division DLT fabrique les lecteurs et cartouches du même nom. La division Enterprise Solutions développe des bandothèques de sauvegarde. Enfin, la division Storage fabrique des serveurs de stockage à base de disques durs pour réseaux Ethernet prêts à l'emploi. Une offre en plein essor que Quantum envisage malgré tout de filialiser prochainement.





Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte