Informatique : Computer Sciences vise la France

Numéro 3 mondial des services informatiques, Computer Sciences Corporation (CSC) passe à l'offensive dans Hexagone. Objectif: multiplier les ventes par quatre et les effectifs par trois d'ici à 1997.

Partager

Ce géant des services informatiques a les moyens financiers, techniques et humains de ses ambitions en France, où il ne figure qu'au quarante-troisième rang du secteur, avec 170 millions de francs de chiffre d'affaires et 300 personnes. Longtemps concentré sur les marchés du gouvernement fédéral américain, Computer Sciences a réussi en trois ans à s'imposer parmi les leaders mondiaux sur trois créneaux porteurs: le conseil, l'intégration de systèmes et le facilities management. Il réalise aujourd'hui 15 milliards de francs de chiffre d' affaires et 48 millions de résultat net. Le patron de ses activités de conseil, James Champy, auteur, avec Michael Hammer, du best-seller "Reengineering the corporation ", est devenu un gourou du consulting. Dans le facilities management, CSC taille des croupières à IBM et EDS. Il vient de signer un contrat de 10 milliards de francs sur dix ans avec British Aerospace. Et il exploite depuis trois ans toute l'informatique de General Dynamics (18 milliards de francs sur dix ans). Des performances saluées par Wall Street, où l'action CSC est l'une des valeurs les plus recherchées. Pour mener sa stratégie de croissance accélérée, CSC a recruté en février Claude Czechowski, 42 ans, directeur général de la branche conseil et informatique de gestion de Sema Group en France. Le nouveau P-DG de CSC France prend également en charge le développement du conseil en Europe Premiers marchés visés, le business reengineering et le conseil en logistique. Claude Czechowski finalise déjà la reprise d'un cabinet de conseil d'environ 100 millions de francs de chiffre d'affaires. D'ici à la fin de l'année, CSC France devrait compter une centaine de consultants, au lieu de trente aujourd'hui.

De grandes ambitions dans le textile - habillement

L' acquisition prochaine d' une SSII spécialisée dans les systèmes d'informations de pilotage de la production va renforcer ses positions dans les industries manufacturières. CSC a développé le programme Cals (Computer Aided Acquisition and Support) du département de la défense américain, et sa version industrielle, Icals, ensemble de normes assurant le transfert sur support électronique des échanges de données techniques. Dans le textile-habillement, où il est bien implanté, CSC nourrit de grandes ambitions. Surtout depuis le rachat de GO International. Cette SSII compte Hermès, Lanvin et Yves Saint-Laurent parmi ses clients. Elle vient de mettre au point CS/Open, un ensemble logiciel qui assure la gestion intégrée des entreprise de ce secteur (conception, gestion commerciale, GPAO et distribution) dans une architecture client-serveur. Enfin, avec sa base de clientèle dans l'armement et dans le tourisme, et avec surtout la puissance de son réseau mondial, Computer Sciences s'annonce comme un dangereux compétiteur sur le marché français.



USINE NOUVELLE - N°2453 -

0 Commentaire

Informatique : Computer Sciences vise la France

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS