Information judiciaire ouverte contre LafargeHolcim sur ses activités en Syrie

PARIS (Reuters) - Le Parquet de Paris a ouvert vendredi 9 juin une information judiciaire contre LafargeHolcim dans l'affaire de sa cimenterie de Jalabiya, en Syrie a-t-on appris mardi de source judiciaire. Le cimentier est soupçonné d'avoir contribué à financer l'organisation Etat islamique (EI).

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Information judiciaire ouverte contre LafargeHolcim sur ses activités en Syrie
Le Parquet de Paris a ouvert vendredi une information judiciaire contre le cimentier LafargeHolcim. /Photo prise le 2 mars 2017/REUTERS/Arnd Wiegmann

Une information judiciaire contre LafargeHolcim dans l'affaire de sa cimenterie de Jalabiya, en Syrie, a été ouverte par le Parquet de Paris vendredi 9 juin. Cette information judiciaire a été ouverte sur plainte avec constitution de partie civile, notamment pour financement d'entreprise terroriste et mise en danger de la vie d'autrui, a-t-on précisé à Reuters de même source.

Deux juges du pôle financier et un juge antiterroriste ont été chargés de l'instruction, a-t-on ajouté.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

LafargeHolcim a reconnu début mars avoir conclu des arrangements "inacceptables" pour "la sécurité des collaborateurs" et "faire fonctionner l'usine et distribuer les produits". Le cimentier suisse a admis avoir payé "des tierces parties" afin d'assurer le bon déroulement de son activité, dans une région contrôlée par des groupes armés.

Ces révélations ont conduit le patron de LafargeHolcim, Eric Olsen, à démissionner. Il a été remplacé par Jan Jenisch fin mai afin d'apaiser les tensions apparues autour de la question de la Syrie.

Pour Reuters, Emmanuel Jarry, édité par Myriam Rivet

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS