Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

[Infographie] Pourquoi la transition énergétique est une chance pour l'industrie

Aurélie Barbaux , ,

Publié le , mis à jour le 12/10/2017 À 17H30

Infographie Décarboner son entreprise s’avérerait un investissement rentable. C’est aussi une source d’opportunités parfois inexplorées. Enquête exclusive réalisée par L'Usine Nouvelle et Dalkia. 

[Infographie] Pourquoi la transition énergétique est une chance pour l'industrie
L'usine de Schneider à Carros (06) se veut comme un modèle d'efficacité énergétique. Vue des capteurs solaires
© D.R. voir les IPTC

Transformer une contrainte en opportunité, c’est ainsi qu’une majorité d’industriels abordent la transition énergétique. Mouvement de fond nécessaire pour 70 % des 210 industriels interrogés par L’Usine Nouvelle et Dalkia cet été, la réduction des émissions gaz à effet de serre et l’efficacité énergétique sont vecteurs d’innovation (94 %), d’économies (49 %), d’opportunités de business (45 % des répondants) et de motivation des équipes (31 %). Résultat, six entreprises sur dix s’estiment très engagées dans la transition énergétique. C’est qu’elles n’ont plus vraiment le choix.

Depuis 2015 et la transposition de la directive européenne 012/27/UE, les audits énergétiques sont obligatoires pour les entreprises de plus de 250 salariés. En deux ans, selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), 3 500 entreprises, dont 30 % dans les industries manufacturières, ont finalisé leur audit. Si elles suivent les préconisations des experts, les industriels peuvent réduire de 10 % à 25 % leur facture d’énergie. Un levier semble-t-il plus motivant que les mécanismes d’incitation à la réduction des émissions de CO2.

Les certifications d’économie d’énergie et les appels à projets ne sont reconnus efficaces que par la moitié des répondants. La taxe carbone et les quotas carbone sont, eux, jugés inefficaces par respectivement 60 % et 73 % des répondants. Mais investir dans la performance énergétique d’une entreprise pourrait aussi la valoriser. Selon l’Ademe, les projets d’efficacité énergétique deviennent un argument de différenciation pour les acteurs du financement. Et si les directeurs financiers n’en sont pas encore persuadés, le programme ACT (Assessing low-carbon transition), qui vise à développer une méthodologie de mesure de l’engagement des entreprises dans la réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre, pourrait leur faire changer d’avis. Attention toutefois à ne pas perdre d’un côté ce que l’on a gagné de l’autre. Si la transformation digitale facilite les actions des entreprises en faveur de la transition énergétique (48 %), les technologies numériques sont très énergivores et les équipements peu durables.

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus