L'Usine Energie

Infographie : les trois priorités de la transition énergétique

Ludovic Dupin

Publié le

Infographie La loi de transition énergétique doit répondre à trois grands enjeux. Le premier : limiter la facture  énergétique. La France a importé près de 70 milliards d’hydrocarbures l’année passée. Le deuxième : assurer la compétitivité de l’industrie française prise en tenaille entre une Allemagne et des Etats-Unis de plus en plus compétitifs en matière de coûts de l’énergie. Le troisième : décarbonner l’économie de la France qui est déjà un bon élève en la matière.

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

18/06/2014 - 21h29 -

Votre article nous dit que la France doit: · Réduire ses importation de pétrole · Accroître son indépendance énergétique · Assurer la compétitivité de son industrie Moi je me pose donc la question du comment ? Comment faire pour diminuer les importations de pétrole alors que les gens ont de plus en plus besoin de se déplacer ? Pour le travail ? Pour faire les courses ? Pour les loisirs ? Dans nos sociétés tout est affaire de déplacements. C’est grâce aux déplacements qu’on peut échanger. Moins de déplacements veux donc dire également dire moins d’échanges? Et moins d’échanges veut dire régression économique, donc encore moins d’emplois ? Ensuite, comment assurer son indépendance énergétique ?….. Par les Enr ? On oublie donc l’intermittence et la faiblesse des rendements !…….. En continuant avec l’atome ?.. Il faudra donc assumer les risques ?… Tout en continuant à augmenter les coûts ?… Ça ne va pas nous mettre en position favorable pour assurer la compétitivité de l’industrie ? Moi je propose une solution à tous ces problèmes ! J’ai une solution de déplacement sans changer fondamentalement les choses. J’ai une solution pour le stockage énergétique. Donc pour l’indépendance et donc pour l’industrie, le chômage et l’emploi qui en découlent. Alors on peut penser que cette proposition émane d’un esprit en souffrance ou dérangé ? C’est possible ? Il n’en demeure pas moins que je suis sans doute seul à pouvoir offrir cette opportunité au pays ? Mais si mes propositions n’intéressent pas les français, industriels ou politiques peut être intéresseront-elles d’autres pays ?.. Faudra t’il que je fasse comme le fit Fernand Reynaud en son temps pour obtenir « le 22 à Asnières » ?
Répondre au commentaire

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte