[Infographie] Le Made in France et le local boostent la consommation responsable

Meilleure rémunération des producteurs, protection de la biodiversité, action pour la planète sont les principales motivations des consommateurs pour consommer responsable. Le secteur de l'agroalimentaire en est le principal bénéficiaire.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Infographie] Le Made in France et le local boostent la consommation responsable
L'agroalimentaire est le secteur privilégié des Français pour leurs achats responsables.

Origine des produits, composition, mode de production... Les consommateurs français sont de plus en plus nombreux à scruter avec attention ces informations et à opter pour une consommation responsable. C’est ce que démontre le premier baromètre de la transition alimentaire publié par Max Havelaar France avec Opinion Way.

L'agroalimentaire principal secteur concerné par la consommation responsable

“La consommation responsable repose sur trois piliers : la proximité, qui comprend la consommation locale et le Made in France, l’environnement qui englobe notamment le bio et la justice économique”, précise Blaise Desbordes, directeur général de Max Havelaar France.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le secteur alimentaire est le premier bénéficiaire de cette transformation. Selon les chiffres de Max Havelaar France, l’alimentation est aujourd’hui est le secteur privilégié, par 81% des Français, pour les achats garantis "responsables", suivi par le secteur de l’hygiène-cosmétique-beauté (51%), les produits d’entretien (44%) et enfin le secteur de l’habillement-textile (36%). “Les consommateurs sont sensibles à ce qui les touche directement, ce qui est lié à leur santé. C’est ce qui explique l’importance de la consommation responsable dans l’alimentation et les cosmétiques”, observe Blaise Desbordes.

Changement cultureL profond

Si les responsables de Max Havelaar s'attendaient à voir les préoccupations environnementales et la protection de la biodiversité être sur le podium des motivations avancées par les consommateurs pour des choix plus responsables, ils n'espéraient pas voir la question de la rémunération des producteurs arriver en tête. "C'est la vraie surprise de cette enquête", note Blaise Desbordes, "cela illustre que nous sommes en train de vivre un changement culturel profond".

La loi Alimentation et les débats qu'elle a engendré sur la rémunération des producteurs n' y est pas étrangère selon le responsable. "Les Etats généraux de l'alimentation ont ouvert le débat sur le juste prix", note le responsable de Max Havelaar.

Démocratisation du consommer responsable

Des discussions qui se sont étendues dans toutes les couches de la société. Le baromètre Max Havelaar met en évidence que, contrairement à une idée reçue, même les classes populaires se déclarent adeptes de la consommation responsable. Au sein de cette catégorie, ce sont les produits locaux et made in France qui ont vu leur consommation bondir. "Depuis un an, il y a une démocratisation du consommer responsable. Toutes les catégories de Français déclarent consommer plus de local, plus de bio, plus d’équitable, c’est inédit," se félicite Blaise Desbordes. Des résultats qui se traduisent, dans les supermarchés, par les bons chiffres du bio et de l'équitable qui ont, respectivement, en 2018 vu leur consommation augmenter de 15,7% et plus de 20%.

Face à l'ampleur du phénomène, charge désormais aux entreprises de répondre présent. Selon les données du baromètre, l'un des principaux freins au développement du consommer responsable est, pour 36% des Français, le manque de disponibilité des produits. Les consommateurs estiment d'ailleurs que les producteurs sont, pour un quart, responsables de la transformation alimentaire en cours.

Let's Go Shopping! par Adeline HAVERLAND

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS