Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

[Infographie] L’emploi en baisse dans la filière recyclage en 2015

Myrtille Delamarche ,

Publié le , mis à jour le 21/11/2016 À 15H03

Pour la première fois depuis des années, les effectifs de la filière recyclage sont en baisse. Tout un symbole pour une profession qui vient de vivre une année noire.

[Infographie] L’emploi en baisse dans la filière recyclage en 2015 © L'Usine Nouvelle

"On voit que la situation est très difficile : nous ne sommes plus créateurs d’emploi", annonçait le président de la fédération des entreprises du recyclage (Federec) Jean-Philippe Carpentier en préambule de la présentation des chiffres du recyclage en 2015. Une nouveauté mal vécue par une profession qui avait vu ses effectifs augmenter de 1,8% encore en 2014. En 2015, ils ont perdu 1,4%.

Fixer un prix aux externalités

Car "les matières recyclées sont une opportunité fantastique de ré-industrialiser la France," mais le problème de cette mine de surface, c’est que contrairement aux mines souterraines, "elle ne s’arrête jamais". En pleine COP22, Jean Philippe Carpentier réaffirme que  "la fixation d’un prix du carbone et des autres externalités est un enjeu essentiel" pour permettre aux 1300 entreprises de la filière recyclage de faire face aux difficultés conjoncturelles qu’elle rencontre. Surcapacités chinoises dans l’acier, surproduction mondiale de minerai de fer et de charbon, offre excédant la demande dans le bois comme dans le papier… Presque aucune branche n’est épargnée.

Ces contraintes sont aussi, veulent croire les recycleurs, une opportunité de faire évoluer leurs métiers et de renforcer la cohésion dans la filière en nouant des alliances stratégiques. C’est, enfin, le moment opportun pour renforcer la communication sur les enjeux économiques et environnementaux du recyclage. Pour cela, Federec travaille avec l’Ademe sur une étude devant aboutir sur la mise à disposition d’un logiciel qui permettra de calculer les gains d’émissions de carbone et les économies énergétiques liés à l’emploi de matières recyclées en lieu et place de matières fossiles. 

 

Loading...

Loading...

Les branches les plus touchées par la baisse des prix des matières premières vierges sont les ferrailles, avec un prix de vente en baisse de 25 %, les métaux non-ferreux (-9,3 % en volumes commercialisés) et les plastiques, dont les tonnages sont en légère hausse mais dont la valeur a chuté de 20 %. Les volumes traités sont relativement stables (99,7?millions de tonnes en 2015), mais le chiffre d’affaires de la filière a chuté à 8,3?milliards d’euros, contre 9,1?milliards en 2014. Les investissements, à 476?millions d’euros, sont en baisse de 9,2 %. À fin 2015, les femmes représentaient 22,6 % des 26 100 salariés (21 % en 2014). 86 % d’entre eux sont en CDI et 8 % en contrat d’insertion, devant les CDD (3 %).

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle