Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

[Infographie] Avant la France, quels sont ces pays qui veulent en finir avec les véhicules thermiques ?

Cédric Soares , , , ,

Publié le

Infographie Avec son “plan climat”, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire fait entrer la France dans le club des pays à restreindre la commercialisation des véhicules thermiques. Tour d’horizon des autres initiatives à travers le monde.

[Infographie] Avant la France, quels sont ces pays qui veulent en finir avec les véhicules thermiques ?
Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire a annoncé la fin de commercialisation des véhicules thermique en 2040. Plusieurs autres pays à travers le monde ont déjà déployé des dispositifs contraignants pour les constructeurs.
© DR

Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire, a fixé le cap. En 2040 plus aucun véhicule thermique ne sera vendu en France. La mesure phare du “plan climat”, annoncé le 6 juillet, a vocation à “faire de la France le numéro 1 mondial de l’économie verte.” selon lui. L’Hexagone rejoint ainsi le rang des pays ou états à fixer des objectifs contraignants aux constructeurs automobiles.

La Californie, état précurseur

Le gouvernement de Californie aux Etats-Unis est le premier état à fixer un cadre contraignant aux constructeurs. Dès 2012 son agence de qualité de l’air (Carb, acronyme anglais) a instauré une bourse aux crédits ZEV (Zero emission vehicule). Les industriels ont un objectif annuel à atteindre. Ceux qui le dépassent peuvent vendre leur excédent aux autres. Ces seuils sont révisés dans le cadre d’un plan triennal. Le prochain couvrira la période 2018 à 2020.

Neuf autres états américains (Connecticut, Maryland, Massachusetts, New York, Oregon, Rhode Island, Vermont, Maine, New Jersey) ont depuis adopté le même dispositif. Ils seront rejoints en 2018 par la province du Québec au Canada.

La Chine vers un quota dès 2018

Avec plus de 350 000 immatriculations, la Chine est le premier marché mondial du véhicule électrique. Pékin souhaiterait fixer un quota de 8% de production locale de véhicules dès 2018. Celui-ci évoluerait vers 10% en 2019 et 12% en 2020.

Plusieurs pays souhaitent arrêter définitivement la vente de véhicules thermiques

A l’image de la France, plusieurs autres pays ont récemment fixé des objectifs d’arrêt de  commercialisation des voitures roulant au diesel ou à l’essence. L'Autriche est le premier pays à souhaiter l'abandon du moteur thermique en 2020. L’Inde, la Norvège et les Pays suivront en 2025, puis l’Allemagne en 2030. 

 
Carte du monde de l'arrêt de la commercialisation des véhicules thermiques
Create your own infographics

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

11/07/2017 - 10h52 -

Bon article, mais il manque un aspect, celui du marché : avec un marché couvrant 1,3 Md d'individu, la Chine a un potentiel d'investissement pour ses usines et d'engagement de sa sphère financière bcp plus important que la France si elle se lance seule à 0,07 Md de personnes ! Les américains se regroupent ... quid de l'Europe où chaque pays court pour son industrie (Renault et Peugeot en France, Mercedes, BMW et Volkswagen en Allemagne, Fiat en Italie, Saab en Suède, ....
Répondre au commentaire
Nom profil

14/07/2017 - 14h36 -

Un connaisseur ? alors pourquoi Saab en Suède ? Le constructeur ne produit plus une voiture depuis près de 5 ans !
Répondre au commentaire
Nom profil

07/07/2017 - 17h44 -

Un bon article. merci à l'équipe.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle