Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Achats de classe A, B et C : quelles sources d’économies pour votre entreprise ? [INFOGRAPHIE]

Publié le

Publi-rédactionnel En entreprise, les achats peuvent s’identifier selon trois catégories : les classes A, B et C. Hiérarchisés par ordre d’importance, il en résulte que les achats de classe C , considérés comme les moins stratégiques, renferment un gisement d’économies insoupçonné .

Achats de classe A, B et C : quelles sources d’économies pour votre entreprise ? [INFOGRAPHIE]

Chaque catégorie a ses propres caractéristiques :

  • Les achats de classe A sont les plus stratégiques car ils entrent directement dans le processus de production de l’entreprise concernée. Par exemple, il pourrait s’agir de matière première comme du verre pour une usine de flaconnage.Ils sont aujourd’hui entièrement optimisés et sous le contrôle des Directions des Achats car ils représentent en moyenne 75 % du volume d’achats des entreprises. On les appelle également achats stratégiques, achats directs, achats de production…
  • Les achats de classe B sont entre les deux autres catégories : à la fois stratégiques et récurrents mais ils n’entrent pas dans le processus de production. Cela peut être du matériel informatique, des voyages d’entreprise, la flotte automobile…A l’instar de la classe A, ces achats sont souvent maîtrisés par les Directions des Achats. Ils représentent environ 20 % du volume d’achat des entreprises.
  • Les achats de classe C sont les achats non récurrents et non stratégiques par excellence. Cela concerne une multitude de produits : petit équipement industriel, mobilier et fourniture de bureau, outillage, Equipement de Protection Individuelle…

Ce sont des achats ponctuels, peu prévisibles et disséminés dans l’ensemble des départements de l’entreprise. Alors qu’ils ne représentent que 5 % du volume d’achat des entreprises et de faibles montants (la commande moyenne revient à moins de 500 €), ils regroupent la majorité des coûts indirects :

  • 60% du volume de commandes
  • 75% du nombre de fournisseurs
  • 85% du nombre d'articles

C’est sans compter qu’ils sont généralement réalisés en dehors du processus établi par les Directions des Achats, occasionnant ainsi d’innombrables coûts cachés (livraison, rapprochement facture, service après-vente, erreurs et retours…).

Ainsi, ces achats échappent très souvent au contrôle des Directions des Achats, pour qui il est alors difficile d’entreprendre toute tentative de rationalisation.

Aujourd’hui, les Directions des Achats ont tout intérêt à optimiser leurs achats de classe C, après avoir réalisé cette opération sur les achats de classe A et B. Ces achats non stratégiques représentent une mine d’or en terme d’économies qui permettrait à l’entreprise de gagner en efficacité et en compétitivité.

 

Vous souhaitez mettre sous contrôle vos achats de classe C ? Téléchargez notre livre blanc

Vous souhaitez en savoir plus sur l’optimisation des achats ? Consultez le blog dédié

 

Contenu proposé par Manutan.

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle