Info Usine Nouvelle : Aux Ulis, Ipsen transforme son centre de R&D pharma en campus

Sur son site R&D en Essonne, le laboratoire français Ipsen vient d'ouvrir ses bureaux à une entreprise extérieure pour développer plus rapidement des médicaments. Certains de ses salariés vont même la rejoindre. Un modèle inspiré des campus américains.

Partager

Info Usine Nouvelle : Aux Ulis, Ipsen transforme son centre de R&D pharma en campus

Comment parvenir à lancer des médicaments innovants lorsqu’on est une entreprise de taille intermédiaire française, face à des géants européens et américains de la pharmacie aux ressources phénoménales ? C’est la question qui s’est posée au laboratoire Ipsen (1,3 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2014). Depuis l’arrivée en 2009 de Claude Bertrand comme patron de sa R&D, Ipsen y répond par "l’open innovation".

"Nous voulions renforcer notre portefeuille de médicaments en développement et pouvoir emmener des produits sur le marché le plus vite possible, explique Claude Bertrand à L’Usine Nouvelle. Pour aller plus loin dans l’open innovation, nous avons décidé de miser sur moins de sites de R&D, mais d’y renforcer toutes les fonctions et de les rapprocher des grands centres d’innovation et de sciences de la vie : à Cambridge, Oxford, et sur le campus en devenir de Paris-Saclay. Car la clé, c’est "l’innovation à la machine à café !"

A Boston, échanger avec des Prix Nobel a la machine a café

Le groupe vient donc d’entamer la transformation de son site de R&D des Ulis, en Essonne, pour en faire un véritable campus. En s’inspirant de ce qu’il a réalisé l’an dernier en s’implantant à Cambridge, à deux pas de Boston, le plus grand cluster santé au monde, afin de bénéficier d’interactions quotidiennes avec les meilleurs experts de Harvard, du MIT, d’autres biotechs...

Aux Ulis, un premier partenaire vient d’être accueilli au sein même des locaux. "Notre idée de départ, c’était la complémentarité des expertises, le renforcement de ressources-clés et le mélange de gens de différents horizons pour dynamiser nos équipes. Le choix d’Aepodia s’est vite imposé."

Cette petite entreprise belge offre des prestations de services sur des programmes précoces de développement de médicaments, jusqu’à leur preuve de concept. Spin-off du laboratoire américain Lilly, elle travaillait déjà pour des big pharmas du monde entier.

Trois autres entreprises a accueillir d'ici à la fin 2016

"Il nous aurait fallu trois à cinq ans pour arriver au même niveau sur les phases d’essais cliniques 1 et 2, estime Claude Bertrand. Là, nous partons sur un contrat de cinq ans renouvelable, et sur de la flexibilité, avec six personnes au départ. Un salarié d’Aepodia nous rejoint dans nos locaux et aura ainsi accès à nos ressources et à la culture de notre entreprise. Et cinq collaborateurs d’Ipsen, que nous avons accompagnés, ont intégré Aepodia."

Pour y parvenir, Ipsen a planché avec la société de conseil en restructuration Alixio Revitalia, spécialisée dans la revitalisation de territoires. Le groupe assure avoir reçu le soutien de son comité d'entreprise des Ulis. Aepodia dispose désormais de bureaux dédiés sur un étage partagé avec des salariés d’Ipsen. Et pourra exercer en parallèle pour ses autres clients en toute confidentialité, grâce à un firewall dédié.

Ipsen espère accueillir trois autres entreprises aux Ulis d'ici la fin de l'année. Il avait envisagé un temps d’établir une équipe au sein de l’Institut Gustave Roussy, un centre francilien expert du traitement des cancers, comme avait pu le faire l’an dernier le laboratoire américain Alexion à l’Institut Imagine. Mais l'exercice était difficile, compte tenu de sa petite taille. L’ETI préfère imaginer, un jour, bâtir son propre incubateur de biotechs, sur son terrain des Ulis.

Gaëlle Fleitour

Gaëlle Fleitour Cheffe du service Web

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS