Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Infirmant le sous-entendu de Donald Trump, la Finlande dément avoir choisi Boeing

, , , ,

Publié le , mis à jour le 30/08/2017 À 07H00

Infos Reuters HELSINKI (Reuters) - La Finlande n'a pas choisi de remplacer ses avions de chasse par ceux du constructeur américain Boeing, a déclaré mardi 29 août le président finlandais Sauli Niinisto, contrairement à ce qu'a laissé entendre Donald Trum lors d'une conférence de presse.

Infirmant le sous-entendu de Donald Trump, la Finlande dément avoir choisi Boeing
La Finlande n'a pas choisi de remplacer ses avions de chasse par ceux du constructeur américain Boeing, a déclaré mardi le président finlandais Sauli Niinisto, contrairement à ce qu'a laissé entendre Donald Trump. /Photo d'archives/REUTERS/Kim Kyung-Hoon
© Kim Kyung Hoon

Alors que Donald Trump a laissé entendre que la Finlande avait déjà choisi Boeing pour renouveler sa flotte d'avions de chasse, le présent finlandais dément cela. Helsinki cherche actuellement à moderniser sa flotte de 62 F-18 Hornet par des avions de combat multirôles pour un contrat estimé entre sept et dix milliards d'euros. La Finlande a dressé une liste de cinq appareils, dont le Super Hornet de Boeing et le Rafale de Dassault Aviation.

"Vous allez acheter une grande quantité de nos merveilleux F-18 construits par Boeing et c'est un des meilleurs avions de combat", a dit lundi le président américain lors d'une conférence de presse avec son homologue finlandais à la Maison blanche.

Sauli Niinisto, qui avait l'air surpris par l'annonce de Trump, n'a pas réagi sur le moment mais a démenti le lendemain. "Il semble que du point de vue des ventes, d'anciens contrats et l'espoir d'un nouvel accord ont été mélangés (...) Le processus d'achat ne fait que commencer", a dit à la presse le président finlandais.

La Finlande attend les propositions des avionneurs pour 2018 et la décision finale sera rendue publique début 2020.

Pour Reuters, Tuomas Forsell; Arthur Connan pour le service français

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus