Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Infineon parie sur le cloud d’Amazon pour son offensive dans l’Edge computing

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Avec le tournant de l’intelligence artificielle dans l’Internet des objets, Infineon Technologies met le cap sur l’Edge computing. Et pour se donner plus de chance sur ce nouvel Eldorado, le fabricant allemand de semi-conducteurs a choisi de se positionner en prolongement d’Amazon Web Services, le plus grand cloud mondial d’infrastructure.

Infineon parie sur le cloud d’Amazon pour son offensive dans l’Edge computing
Carte de développement d'application d'intelligence artificielle pour l'embarqué d'Infineon Technologies
© INFINEON

Infineon Technologies fait de l’Edge computing son nouveau cheval de bataille. Le fabricant allemand de semi-conducteurs se lance à l'assaut de ce marché naissant avec une offre adaptée de microcontrôleurs, capteurs et outils de développement pour aider les clients à mettre en œuvre de l’intelligence artificielle dans les objets connectés en prolongement de la plateforme d’Amazon Web Services, le plus grand cloud mondial d’infrastructure.

Continuité avec le cloud

L’Edge computing se présente comme un nouveau paradigme du numérique visant à étendre les capacités d’intelligence artificielle du cloud aux systèmes embarqués. C’est le grand buzz du moment et le nouveau terrain de bataille de tous les acteurs de la chaine de valeur du numérique, des fournisseurs de semi-conducteurs jusqu’aux géants de l’Internet, en passant par les prestataires du cloud et les équipementiers.

L’infusion de l’intelligence artificielle dans les applications d’Internet des objets s’appuie aujourd’hui essentiellement sur le cloud. Mais pour des questions d’efficacité, de bande passante des réseaux, de temps de réponse ou de sécurité, certaines applications nécessitent de réaliser le maximum du traitement dans les systèmes embarqués au plus près des capteurs qui génèrent les données. Et l’idée est de le faire en continuité et en complément du cloud. C’est cela l’Edge computing.

Tous les géants du cloud proposent déjà des versions allégées de leurs modèles d’intelligence artificielle et des outils de développement d’applications pour l’embarqué. Le principe est de réaliser l’apprentissage du modèle, la phase la plus gourmande en données et calcul, dans le cloud, puis de l’exécuter dans le système embarqué.

Futur eldorado

Infineon Technologies a choisi de se positionner en prolongement du cloud d’Amazon Web Services. Le fournisseur munichois a mis ses microcontrôleurs XMC4000 à l’heure du système d’exploitation temps réel FreeRTOS  d’Amazon et propose une carte de développement d’applications tirant parti des capacités de traitement et de stockage des données du cloud d’Amazon Web Services.

Il n’existe pas encore d’étude évaluant l’opportunité de l’Edge computing. Mais ce nouveau paradigme du numérique est vu comme un futur Eldorado. Selon Gilles Thiebaut, PDG Hewlett Packard Enterprise en France, il a le potentiel de devenir un marché plus important que le cloud. C’est pourquoi cet équipementier du numérique investit 4 milliards de dollars en 4 ans sur le sujet. Dans les semi-conducteurs, NXP est le premier acteur à formaliser une stratégie autour de ce concept. Après l’abandon du projet de son rachat par Qualcomm, il a choisi de faire de l’Edge computing le moteur de son développement dans les années à venir. Avec l’objectif de croitre 50% plus vite que l’ensemble du marché.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle