Ineos modernise sa raffinerie de Lavera

Partager

La raffinerie Ineos du site pétrochimique de Lavera, à Martigues (Bouches-du-Rhône), va connaître plusieurs investissements industriels sur les prochains mois.
Les trois réacteurs de son hydrocraqueur seront remplacés par deux nouveaux « à viroles forgées » d’un poids de 420 et 326 tonnes pour un coût de 40 millions d’euros. Mis en service en 1972 avec une capacité de 3 200 tonnes par jour, cet hydrocraqueur intervient dans la transformation de distillats en bases pour la production de gazole, kérosènes et essences légères.
« Seules deux raffineries en France possèdent une telle unité. C’est un atout car tous les produits qui en sortent sont exempts de soufre » précise Frédéric Python, directeur des services supports. La substitution s’effectuera entre avril et juin 2012, à l’occasion du prochain grand arrêt.
« Pour accueillir ces équipements de 27 et 21 mètres de long, nous avons dû reconstruire un quai », explique le chef de projet, François Renoliet. Avant la fin de cette année, Ineos mettra en service par ailleurs une nouvelle unité de traitement du soufre afin de réduire de 25 % ses rejets de SO2 dans les fumées. L’installation, couplée à un système de traitement des gaz de queue, a coûté 75 millions d’euros.
En septembre 2012, la deuxième tranche de la station biologique de traitement des effluents de la raffinerie entrera en service pour un investissement de 22 à 24 millions d’euros. La première avait coûté 17 millions d’euros en 2009.
Enfin, à l’horizon 2013-2014, 70 à 100 millions d’euros seront dépensés pour remplacer trois chaudières de production de vapeur au fioul par deux chaudières à gaz. Objectif : faire chuter les concentrations de SOx et NOx dans ses émissions atmosphériques. Employant 600 personnes, la raffinerie de Lavera produit environ 200 000 barils par jour.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS