[Industry Story] Un travail de fourmi - Comment la mort d'un ouvrier a engendré le dictionnaire anglais

Guillaume Dessaix ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

[Industry Story] Un travail de fourmi - Comment la mort d'un ouvrier a engendré le dictionnaire anglais
William C. Minor, meurtrier et chirurgien des mots.
© Wikipedia

À deux heures du matin, George Merrett quitte femme et enfants endormis pour aller turbiner. L’ouvrier de 34 ans travaille depuis huit ans pour la Lion Brewery et entame sa journée dans le Londres endormi ce 17 février 1872. À l’approche de la brasserie, une silhouette le croise et tire par trois fois. Merrett s’effondre, la gorge en sang et le dos perforé à deux reprises.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte