Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

[Industry Story] Métro, boulot, piano - Georges avant Brassens

Guillaume Dessaix

Publié le

[Industry Story] Métro, boulot, piano - Georges avant Brassens
Camp de Basdorf, l’ami Jo et ses copains bossent pour BMW.

Je vous conte la fable de l’ami Jo

oh pas un enfant d’salaud

pas même un aigrefin

mais, oui, voleur de bijoux

pas un voyou, un vaurien

non c’est qu’il obéit à Loulou

et fait pleurer ses vieux,

peiné de les faire malheureux

 

Géo monte à Paris

campe chez tante Antoinette

rêve de grandir poète

illustre ou bien maudit,

de piano il se fait joueur

puis ouvrier tourneur

navigue en métro jusqu’aux

ateliers Renault

 

Une fois fermé, Billancourt

voit partir le troubadour

Georges, jeune aspirant

fuit l’envahisseur occupant,

au 173 de la rue Alésia

il apprend sur Trenet, Ventura

ses gammes et ses airs

cite Rimbaud, Villon, Baudelaire

 

Mais voilà mars 43,

ses lois et je ne sais quoi,

l’homme à mauvaise réputation

a son ordre de réquisition,

quai de la gare de l’Est

Basdorf, nouvelle destination

bien loin de sa chère Sète

en train vers l’aviation

 

Au camp de travailleurs

à forger pour avions des moteurs

nouvelle flotte de la BMW

il roule mécanique dans l’atelier

Service du travail obligatoire

qui n’a que le nom

tant Poète évite toute volition

ne songe qu’au piano du soir

 

Sur la table de la chambrée

l’ami Bidet dès potron-minet

ne pense qu’à lire, à gratter,

à composer sans peine rengaines,

pas encore de sabots d’Hélène

mais de jeunes mélopées,

les chante non aux jeteurs de sort mais aux copains d’abord

 

À l’affaire le temps ne faisant rien

merde au STO, adieu l’turbin

il déserte lors d’une permission

se planque impasse Florimont,

bientôt vont résonner

trompettes de la renommée,

si on ne le coince, ne le pince

Georges deviendra Brassens. 

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle